Tweets by RP_SSH
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]

MessageSujet: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Mar 29 Mar 2016 - 23:19
Maître des Trophées
[MJ]-Sylver
avatar
Super Smash Bros
Messages RP : 86
~~Trêve de combats, détendons-nous~~

Cette soirée allait être une soirée merveilleuse, du moins se voulait-elle ainsi en quelque sorte. L’apparence du hall d’entrée avait quelque peu changé. Des banderoles étaient accrochées un peu partout au niveau du plafond, tout comme un innombrable amas de ballons de baudruche à plusieurs endroits de toutes les couleurs.  L’allée qui menait de l’entrée jusqu’au comptoir était toujours libre, mais des chaises et des tables commençaient à se disposer du côté droit et gauche.

De l’autre côté de la réception il y avait aussi quelques tables, mais plus loin prenait alors place un vide, puis toujours plus en avant, au fond de l'accueil en fait une scène avec une table de mixage dans un coin mais aussi assez de place pour que quelques personnes – musiciens comme chanteurs – puissent y prendre place. On en déduisait de par les nombreux éclairages et balais de lumière qui se produisaient sur le sol de cette zone vide  qu’elle servait vraisemblablement à la piste de danse.

Il était 20 h.

Pendant ce temps, un groupe de musique composé de plusieurs Zoras se produisait sur scène.




Davantage de bancs avaient également était disposés contre les murs. Au fond à droite, à l’angle de la grande pièce se trouvait un bar, situé non loin du réfectoire. Il y avait toute sorte d’alcools, de cocktails, quelques tabourets. Contre le mur d’en face se tenait le buffet à volonté. Les tables quant à elle étaient recouvertes d’un drap rouge bordeaux, quelques confettis et fleurs disposés çà et là à intervalles réguliers. Se tenait aussi présents des verres, des assiettes, des couverts, des serviettes, des carafes d’eau et même du vin rouge, blanc ou rosé.

Les tables variaient en longueur. Les plus grandes pouvaient accueillir une vingtaine de personnes mais n’étaient pas nombreuses, d’autres pouvaient en accueillir une dizaine ou bien six et celle-ci étaient plus fréquentes. Il y avait même encore plus intime pour deux personnes.

Dans l’aile gauche, une porte s’ouvrit, laissant apparaître un homme habillé noblement. Une tunique noire et une cape rouge sur le dos. Le haut de son visage était recouvert d’un masque blanc d’où deux yeux rouges scrutaient la salle.

Tête:
 

Corp:
 

Il voyait les banderoles souhaitant « bon anniversaire », « longue vie au Colisée », ou encore  « merci Monsieur le Directeur », « vive le tournoi des héros ».  Celui-ci s’approcha du bureau de réception d’un pas droit et bien mesuré. Là assis sur le fauteuil de la réception se trouvait un autre homme brun aux cheveux court, portant des lunettes de vue et vêtu d’un smoking avec nœud papillon, il tapotait sur les écrans qui se trouvaient en face de lui, l’air concentré.

Quand l’homme masqué fut tout près, il se permit de le déranger car l’autre ne semblait pas avoir remarqué sa présence.

- Je ne savais pas que Linda s’était transformée en homme…

Le désigné sursauta quelque peu et sortit la tête de ses écrans, puis inspecta l’homme en tenu noble pendant un instant.

- Oh c’est vous monsieur ? Vous savez rester chic et mystérieux même avec ce déguisement. Concernant Linda… hé bien je l’ai remplacée pendant… ça doit bien faire une heure, elle est partie se préparer pour la soirée. Mais tout de même pendant une heure, ça se voit bien que c’est une fem…

- Magnum ! Vous entrez dans un terrain glissant avec une telle affirmation. Et pensez-y, Linda reste clouée ici pratiquement tous les jours, elle a donc le droit de prendre son temps dans ces moments, se détendre et profiter de cette soirée si elle le souhaite, quoi qu’elle fasse. Ce n’est pas vous qui devez avoir en face,  sans arrêt, des têtes de brutes venues s’inscrire ou encore les innombrables personnes qui viennent lui poser les même questions à chaque fois. Malgré tout elle sait rester calme, alors je vous prie, un peu de respect.

- Bien sûr oui. Veuillez m’excuser Monsieur le Directeur.

Dit-il en remettant en place son nœud papillon.

Il s’avança un peu plus pour passer de l’autre côté du comptoir et sur la gauche il vit apparaître un homme grand et costaud, habillé de la façon la plus propre possible en costard cravate. Des lunettes noires et les cheveux plaqués par du gel. Il venait du réfectoire et transportait dans chaque bras deux tables pour dix personnes. Le directeur l’observa faire, les deux mains jointe derrière le dos attendant que ce personnage soit plus proche puis :

- Arnold ! Un coup de main peut-être ? Quatre tables d’un coup c’est pas mal.

L’interpellé tourna la tête, son visage dur et impassible, pourtant il trahissait déjà un sourcillement traduisant sa surprise, mais c’est tout. Probablement était-il lui aussi étonné de l’accoutrement de celui qui l’avait interpellé.

-  Aucun soucis, je gère la situation. J’y vais doucement ne vous en faites pas.

Le Directeur hocha la tête vers Arnold puis il senti alors l’agent Magnum s’approcher et se poster derrière lui puis murmurant.

- Doucement qu’il dit ? Je me demande combien pèse chaque table.

Le responsable des lieux pivota sur un côté pour avoir l’agent dans son champ de vision et lui dire à présent :

- Quelque chose qui pèserait lourd hein ?... mais nous parlons là d’Arnold après tout.

Et il tapota sur l’épaule de l’agent d’un air compatissant.

Tandis que l’agent de sécurité s’affairait à positionner les tables et préparer le reste, une porte coulissa du côté des dortoirs, puis le claquement des talons aiguilles sur le sol se fit alors clair. Le Directeur et l’agent Magnum tournèrent en même temps doucement la tête vers la source sonore et…



- Elle est vraiment…

- … charmante n’est-ce pas ?

Une robe noire avec quelques reflets bleus nuit, qui remontait en un corset sur sa poitrine, dévoilant ainsi ses formes délicates. Ses yeux cachés par un masque surmonté de plumes. Ses cheveux blonds lisse et soyeux. Elle tenait un éventail dans la main.

Spoiler:
 

- Magnum, que disiez-vous tout à l’heure à son propos ?

- Moi ? J’ai dit quelque chose ?

Cela fit alors rire faiblement le Directeur, et Magnum se mit à rire à son tour. Leur regard ne se détacha pas une seule seconde de cette apparition, comme ensorcelés. Lorsque la dame fut tout près d’eux elle cacha l’autre partie de son visage avec son accessoire.

- Messieurs. Bonsoir.

- Madame.

Répondirent-ils en cœur avant de se courber. Puis le directeur ajouta autre chose.

- Vous êtes ravissante.

Les yeux de l’ensorceleuse trahirent un sourire et son éventail eu du mal à camoufler un rougissement, mais elle lui répondit tout de même.

- Ne me trouviez-vous pas déjà ainsi Monsieur le Directeur ?

- Hé bien vous l’êtes encore plus.

- Vous me flattez Monsieur. Oh et merci Magnum de m’avoir remplacée.

- Oh mais avec plaisir ! Enfin ce n’est pas comme si les gens se bousculaient non plus ce soir…

- Et il serait heureux de vous remplacer le reste de la soirée ! N’est-ce pas Magnum ?

- Euh… hé bien.

Linda se mit à rire puis elle intervint dans leur dialogue, voyant Magnum gêné.

- Ne vous en faites pas Monsieur ! Il n’y a pas beaucoup de monde en ce moment, j’assurerai la permanence et je prendrai une table à proximité si jamais quelqu’un souhaitait un renseignement. L’agent Magnum devrait en profiter, ce n’est pas un souci.

- Il est vrai… il est vrai… Magnum allez donc vous sortir la tête de ces dossiers et vous détendre un peu, je ne veux pas vous voir plongé la tête dans un écran ce soir, c’est compris ?

- Ma foi je ne dis pas non.

- Et nous nous installerons tous à la même table, à proximité de la réception, comme ça Linda ne sera pas mise à l’écart.

- C’est gentil à vous merci. Veuillez m’excuser, je dois vérifier quelque chose sur le terminal avant de vous rejoindre, ne m’attendez pas, je viendrai un peu plus tard.

Et elle s’en alla pour rejoindre son bureau. A présent on la voyait de dos et…

- Vraiment ravissante oui…

- Magnum vous regardez quoi comme ça ? Sa tête est en haut, pas vers le bas.

- Je… euh … rien rien.

- Bien, suivez-moi. Tien cette table là-bas, elle est juste à côté, avec six places, cela devrait suffire. Allez donc réserver une place, moi je vais voir au bar un peu pendant ce temps.

- Bien entendu Monsieur.

L’agent Magnum s’assit alors à une table, table qui servirait au staff. Il fit signe à Arnold de venir s’asseoir lorsqu’il avait terminé de préparer. Le géant vint s’asseoir  alors en face de Magnum. Ce dernier commençait à se servir un premier verre de rouge, un grand cru semble-t-il. Il remplit aussi le verre de son collègue aux larges épaules.

- Malgré votre air calme, vous me semblez soucieux Arnold à zyeuter à quelques endroits qui soient. Vous cherchez quelqu’un ou quelque chose peut-être ?

- Vous avez l’œil. En effet je me demandais si Mister Borg allait participer à cette soirée.

Fit-il en remettant sa cravate en place.

- Ah oui, ce cher Borg. Peut-être que oui ? Peut-être que non ? Nous verrons bien.

Magnum leva alors son verre et but une gorgée de vin.




Dernière édition par [MJ]-Sylver le Ven 15 Avr 2016 - 9:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://super-smash-heroes.forumactif.org
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Mer 30 Mar 2016 - 1:40
Yst Decendia
avatar
Fire Emblem
Messages RP : 324

Feuille de personnage
Argent (JSS): 150
Inventaire:
Je me regardais dans la glace de mes quartiers du Colisée depuis bientôt dix minutes. C'était une première pour moi et je devais être irréprochable. Vous n'imaginez même pas à quel point je suis entrain de stresser. Une réception de ce genre est une première pour moi, car j'avais beau avoir été éduqué à l'étiquette, je n'en restais pas moins un individu du bas-peuple et donc, par conséquent, je n'ai jamais eu l'occasion de me rendre à ce genre de fête.

Un bal pour fêter un nouvel an au Colisée. Ce n'était pas rien. Cet imposant bâtiment semblait être là depuis l'aube des temps, il était normal de lui consacrer une fête. C'était également le moment de faire une trêve parmi tout les combats qu'il abritait.

Soufflant un coup, je fixe mon regard dans la glace. C'est bon. Je crois que je suis, enfin, prêt. J'avais troqué mon habituel manteau blanc pour un noir, une petite cape descendait sur mon bras gauche, déjà couvert par une manche sombre ainsi qu'un gant qui l'était tout autant, masquant presque totalement mon bras argenté.

Tenue:
 

Mon autre bras était juste couvert d'une manche et du second gant. Une broche en argent en forme de loup retenait la cape, même si j'aurais préféré la remplacer par l'insigne des Mages-Épéistes mais bon. À la place, j'avais accroché mon insigne à ma ceinture.

Mon fourreau pendait également à mes côtés. Mais, ce soir, Lame Filante ne serait rien de plus qu'un objet d'apparat, rien de plus, je me l'étais promis. Je recoiffe un peu mes cheveux et... Voilà ! Je suis paré !

C'est d'un pas déterminer que je me dirige vers le hall d'entrée. Alors qu'en réalité, je suis totalement terrifié. Et si je faisais quelque chose de travers ? Et si un combat éclatait ? Et si Yami était présent et qu'il faisait à nouveau des siennes ? Je secoue la tête. Non. Rien de cela n'allait arriver. Tout allait extrêmement bien se passer, cela allait être une soirée mémorable, un instant de paix parmi toute l'agitation habituelle du Cross-Univers.

Je me stoppe devant la porte qui me sépare du hall. Je soupire calmement avant de respirer tout aussi serein. Je stresse à mort. Ce genre de réception... C'est réserver à ceux qui y sont habitués, mais il serait mal vu de ma part de ne pas participer à la fête. En plus... Je l'entends. De l'autre côté de la porte, des bruits de meubles que l'on place et déplace, je suis arrivé vraiment en avance. Aller Yst. À la une... À la deux... À la trois AAAHHH !!!

Je suis tiré de mon hésitation par des bruits de pas puis une femme qui passe à mes côtés, je me colle contre le mur en la laissant passer devant... Qui était-ce ? Elle me disait quelque chose mais... Une femme si élégante, je m'en souviendrais... M'enfin bref. Avec ça, j'ai manqué mon entrée. Bon... Je vais pas m'amuser à faire un nouveau décompte sinon je rentrerais seulement lorsque la soirée sera terminé.

Passant la porte à mon tour, je fus assez surpris de voir, qu'en effet, j'étais vraiment arrivé largement en avance. À part l'agent de la sécurité Arnold, je reconnu l'agent Magnum, et si ce dernier était là, cela voulait dire que le Directeur n'était pas loin non plus. Mais, tien ? Je ne vois pas la jeune femme qui est entrée avant moi... Bah ! Quelle importance !

Jetant un coup d'œil aux lieux, je pus voir un nombre incalculable de banderole rappelant que la fête était pour le Colisée, beaucoup de table plus ou moins grande était disposée dans la totalité de la pièce, certaines devaient bien pouvoir accueillir... Pff... Je dirais une vingtaine de personne, voire plus si on optimisait bien l'espace, et d'autre était plus faites pour les têtes à têtes. Plus loin, il y avait une scène où ce tenait un groupe de musicien d'une race d'homme-poisson qui semblaient répéter pour la soirée à venir. Et dans un coin de la pièce, il y avait un bar auquel était accoudé un homme.

Etant vraiment mal à l'aise car ne sachant pas quoi faire, l'idée qui me parut la plus intelligente fut de m'asseoir à une table à deux places. La table en question fut choisit avec le plus grand soin, d'ici, je pouvais voir l'entrée de la bâtisse ainsi que la porte menant aux dortoirs d'un simple mouvement de tête. Si elle venait, je ne pourrais pas la rater. Afin de faire passer mon stress, je me saisi d'une des carafes présentent sur la table et me sert un verre. Qu'est-ce que j'ai pris ? Du rouge apparemment...

Je pose le verre face à moi sur la table et en fixe le liquide... Il faudrait que je me calme, que je déstresse. Il n'y avait aucune raison de s'affoler, rien ne viendrait cacher cette soirée. Dans le pire des cas, les troubles-fêtes seraient rapidement maîtrisé par les agents Arnold et Magnum, et si ça ce trouve, peut-être que le Directeur y mettrait son grain de sel.

M'enfin... À présent, il ne me restait plus qu'à attendre...


« Chaque lumières, provoquent irrémédiablement l'apparition de ténèbres. Par conséquent, afin de vaincre les ténèbres,il faut savoir faire de l'ombre soi-même. Peu importe notre part de lumière. »
Je dis : cc00ff
Je pense : cc0033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Mer 30 Mar 2016 - 14:09
Akris Leukos
avatar
Mega Man
Messages RP : 18

Feuille de personnage
Argent (JSS): 600
Inventaire:
Haaaaaaa je suis toute excitée ! Tout est beau, tout brille, et tout ce monde... Haaaaaaaaaa ! Reprends-toi, Akris. Respire. Parfait. Tout va bien.

Haaaaaaaa j'y arrive pas ! Depuis tout le temps que je suis ici, jamais je n'ai eu l'occasion de danser, de faire la fête, bref de m'amuser un peu. Enfin, ENFIN on va faire autre chose que de se taper dessus. Je me suis faite toute belle pour l'occasion. Une robe blanche, qui se marie à merveille avec mes cheveux. Une touche de noir aussi, avec les motifs qui parcourent le tissu ainsi que mon habituelle épingle à cheveux en forme de fleur. Enfin, une couche d'un bleu-vert du plus bel effet fait ressortir mes yeux azur.

Tenue:
 

Je suis coquette, je ne le sais que trop bien. Mais après de longs mois passés à botter le cul de combattants du dimanche, comprenez que ce n'est pas du luxe que de pouvoir soigner un peu son apparence de temps en temps. Je fais quelques pas dans le hall d'entrée, j'admets être un peu hésitante. Je ne connais pas grand-monde. Art ? Pas de trace de lui. En même temps, au vu du caractère du blondinet, s'il arrive ce sera pour virer les musiciens et jouer sur scène à leur place. Les musiciens, des espèces de poissons humanoïdes, sont bons d'ailleurs. Cela faisait un sacré bout de temps que je n'avais pas entendu un groupe jouer en live. S'émanciper des écouteurs de temps en temps, ça fait beaucoup de bien.

Tiens, ils ont même de l'alcool. Parfait ça. Je n'aurais rien dit contre un espace fumeurs, mais on va prendre ce qu'on peut. Qui sait, peut-être qu'après un verre ou deux de rouge j'aurais le cran de m'adresser à un parfait inconnu. En temps normal ça ne me pose pas de problème mais tout ce monde... J'avoue que quand bien même j'ai grandi en ville au milieu de la foule, mais c'est différent quand il s'agit de créatures plus ou moins humaines, toutes potentiellement dangereuses. Ça vous coupe l'envie de sociabiliser. Il serait temps de régler ça en s'en jetant un dans le gosier.

_____

"Mais tu vois, c'est quand même assez rigolo. Parce que le mec que tu fixes, bah... Il est en noir, tu vois ? Et toi, bah t'es en blanc. Donc c'est drôle."

L'est pas causant, lui. Il a pas l'air à l'aise non plus, dans son smoking blanc agrémenté d'une cravate rouge. Puis c'est fou c'qu'il est pâle.

"Hé ! T'es malade ? C'est pour ça que tu veux pas aller le voir ? Pour pas le contaminer ?"

Oh, il m'a lancé un regard. Cool. C'pas un regard super sympa ça. Mais j'suis pas difficile. Surtout quand je suis pompette.

"Tu sais m-moi je m'appelle Arkis."

"Akris. Tu me l'as déjà dit."

"Je voulais juste voir si t'écoutais."

Roooh, le retour du regard noir. On aurait presque peur. Quand je pense que si je n'étais pas venu m'asseoir à côté de lui il serait encore tout seul comme un gland à se cacher le visage de ses mains gantées chaque fois que ce type en noir regardait dans sa direction.

"T'attends quelqu'un..."

Merde, je sais pas comment il s'appelle.

"...Shadow-boy ?"

Mouais. En tout cas ça a attiré son attention. Il me regarde avec des yeux ronds. Quoi, c'est la première fois qu'on te donne un surnom mon grand ? Bah écoute tu vas...

"Merde."

"Oh, hé, ton langage."

Woups, il vient de se jeter sous la table. Mais qu'est-ce qu'il fout ? C'est tellement débile que je me marre un coup. Ah, je comprends, le mec en noir s'est installé à une table plus loin et est juste en face de nous. Dommage, Shadow-boy, ton petit copain va pas te louper si tu te redresses.

Un mec portant une assiette sur laquelle sont posés quelques cocktails passe. J'en attrape un et le vide en un instant. Pas dégeu. Faudrait peut-être que j'arrête de boire moi, mes ordonnées ne sont plus très pensées.

"Hé, attends deux secondes."

Je fais un petit coucou au mec en noir, sans même voir s'il regardait bien dans ma direction à ce moment là, avant de descendre de ma chaise, d'en tomber presque. Je me mets à quatre pattes et rejoint mon pote au costard blanc, planqué comme il peut.

"Tu sais, y'a autre chose qu'est rigolo, c'est que tes cheveux ils sont noirs et les miens bah ils sont tous blancs."

"Tu sais que je pourrais te tuer, là, maintenant, tout de suite ?"

"Ce serait pas super sympa, Shadow-boy. Pense à tout ce qu'on a vécu. Et puis j'crois que le mec avec le costume..."

"Un Costume ?"

"Ouais, chut, laisse-moi finir. Le mec avec le costume et les lunettes bah si tu me fais du mal je crois qu'il va te casser la figure."

Boh, le pauvre type tout pâle a presque l'air triste. C'est l'idée de voir un type en costume qui lui fait cet effet ? Ou peut-être qu'il cherche un costume spécifique ? Nan, c'est grave débile comme idée. Bon, je fais... Pardon, je vais, essayer de lui remonter le moral.

"T'sais, ton costume est joli aussi. Enfin, le noir t'irais mieux mais ce n'est que mon avis parso... Persa... Personna... Mon avis à moi."

Bien sûr, je suis quelque peu avinée mais ça ne m'empêche pas de voir que je l'agace. C'est d'ailleurs pour ça que je continue. Ce type, pour une raison qui m'échappe, c'est drôle de l'agacer.

Je me relève et fais signe au pâlichon de sortir le bout de son nez.

"Viens mon gars. On va s'amuser un peu. C'est cool de s'amuser."

Il soupire mais finit par me suivre, tout en faisant gaffe à ne pas se faire voir par le mec en noir plus loin. Franchement, pour suivre lors d'une fête la première fille un peu bourrée que tu vois, c'est qu'il doit pas avoir grand-chose à faire d'autre. Je pense qu'on va s'installer de sorte à ce que son pote ne puisse pas le voir et se mettre un petit coup de... Oups, v'la que je bute dans des gens, moi. Heureusement que je ne portais rien. Qui c'est, lui, elle, l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Dim 3 Avr 2016 - 1:23
Eirina Unysis
avatar
Kid Icarus
Messages RP : 245

Feuille de personnage
Argent (JSS): 2200
Inventaire:
Il y avait une fête importante au Colisée ce soir-là, et comme à toutes les fêtes de ce genre, il faut un minimum en terme de tenue. Bien que ce ne fut jamais une priorité pour elle, Eirina voulait faire bonne impression. Au moins un peu. Les chefs de son village n'organisaient jamais de telles réceptions, mais plutôt des fêtes autour d'un grand feu, en gros, quelque chose de plus convivial et moins formel. Quoiqu'il en fut, elle avait envie d'y aller, persuadée de pouvoir malgré tout passer une bonne soirée.

La jeune femme troqua ainsi son armure contre une robe à bustier noir corbeau, composée d'un corset affinant sa taille, et descendant sur ses cuisses en quelques volants de dentelle. C'était un peu court, non ? Absolument rien de vulgaire, mais ce genre de vêtement n'étant pas une habitude, elle se posait de multiples questions quant à sa décence. À sa taille, évidemment, son éternel foulard écarlate apportait une touche de couleur à sa tenue. Des bottes de cuir à talons compensés remontaient jusque sous ses genoux, couvrant partiellement ses jambes, et la soulevaient de quelques centimètres. Elle avait essayé des talons aiguilles mais faillit finir à l'infirmerie. Enfin, de fines mitaines de cuir noir couvraient ses mains et ses avant-bras.

Tenue:
 

Un légère touche de maquillage, les cheveux tirés en arrière à l'aide d'une broche ornée d'une rose rouge, et pour seul bijou, son fragment de médaillon. L'ange s'observa sous tous les angles dans le miroir pendant un long moment. Un peu plus ? Un peu moins ? Le corset était trop serré peut-être ? Et les bottes, ça ne faisait pas un peu trop ? ... Elle soupira et se décida enfin à sortir de sa chambre, plus anxieuse que jamais.

D'un pas d'abord hésitant, elle marcha jusqu'à la porte du hall d'entrée dans lequel  se déroulaient les festivités. Elle l'ouvrit... Des voix mêlées à de la musique parvinrent à ses oreilles. Des tables étaient dressées, des banderoles et des ballons accrochés çà et là décoraient la pièce d'une touche festive. Il y avait déjà du monde autour des tables et sur la piste de danse. Elle observa la salle, un pan de son foulard dansant entre ses doigts. Était-il là ?

Eirina s'avança dans la pièce, un léger sourire aux lèvres. Quelques personnes la saluèrent d'un hochement de tête auxquels elle répondit en faisant de même. Tout était propice à faire la fête, elle aurait d'ailleurs bien voulu boire quelque chose mais préférait pour le moment trouver quelque personne de sa connaissance afin de passer la soirée en bonne compagnie, bien que l'idée de faire de nouvelles rencontres ne lui déplaisait pas.

La jeune femme progressait, passant entre les personnes présentes, évitant de justesse un serveur portant un plateau couvert de cocktails, et... Eh bien ? Il y avait déjà des personnes ivres ? La soirée commençait bien. Une jeune fille aux cheveux blancs et vêtue d'une robe toute aussi blanche venait ainsi de la heurter.

« Tout va bien ? Faites attention, vous pourriez vous blesser. »

Quand on parle de nouvelles rencontres... La personne qui l'accompagnait, vêtue d'un costard blanc, semblait vouloir se faire discrète, si bien que l'ange ne s'y attarda pas. Son visage lui disait quelque chose, mais son attention était entièrement portée sur la jeune femme. La question qui se posait désormais était si cette dernière n'allait pas attirer d'ennuis vu son état.


« Les êtres dépourvus de Lumière ne sont voués qu'à être vaincus par ceux qui sauront leur en apporter. »


Je parle en : #ff00cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UClOLxG0XCOHtVu0qJklXjcw
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Dim 3 Avr 2016 - 12:51
Cassie Becker
avatar
Multiverse
Messages RP : 11

Feuille de personnage
Argent (JSS): 600
Inventaire:
Un bal ? Comme dans les contes ? Cassie n'avait jamais eu l'occasion de se rendre à un tel événement. Ce n'était pas le genre de chose qui se faisait chez elle. A la rigueur, on pouvait louer une petite salle pour une fête quelconque, un anniversaire mais un bal ! Il fallait absolument qu'elle s'y rende !

On lui laissa de bonne grâce le contrôle de son propre corps pendant qu'elle choisissait sa tenue. Il fallait avouer que ni Naevius ni Cinna ne savaient comment une jeune femme devait se vêtir pour ce genre d'occasion.
C'était étrange, d'être de nouveau soi-même. Sachant ce fait éphémère, Cassie prit donc tout son temps pour enfiler une robe blanche à bordure cyan. Elle s'admira dans un miroir pendant quelques minutes avant de mettre autour de son cou plusieurs colliers de perles noires. Un peu de maquillage, quelque chose de léger et discret. Pour ce qui était des chaussures, elle s'essaya à ce qui s'apparentait à des talons aiguilles. Pas facile de marcher avec ces choses aux pieds mais au bout d'une dizaine de minutes d'adaptation, elle parvint à faire plus de cinq pas sans manquer de se fracturer la cheville. Avec ces souliers, elle gagnait facilement plus de six centimètres, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Pour cacher sa cicatrice peu élégante à la main gauche, elle mit une paire de gant long remontant presque jusqu'à ses épaules.
Tenue:
 
Mais maintenant, que faire de ses armes ? Les emmener avec elle ? Elle serait sans doute la seule idiote à venir armée. Néanmoins, s'en séparer était risqué. Elle jugea les deux fourreaux, alignés contre le mur. Que faire ? Après réflexion, elle s'empara de Cinna, laissant son adversaire sur place. La sécurité avant tout.

Son sabre d'abord en main pour laisser le temps à l'Esprit de reprendre le contrôle, elle se dirigea d'un pas peu assuré vers le lieu des festivités. Devant les portes, elle rangea son arme dans son étui, accroché à sa hanche gauche. Inspiration, expiration. Elle entendait déjà de la musique festive et des bavardages joyeux. Et elle, elle était toute seule, pauvre fille. Elle secoua la tête et poussa la porte.
Ce n'était pas vraiment ce à quoi elle s'attendait en arrivant mais c'était sympathique. Des banderoles accrochées, des ballons voletant un peu partout. Mais... Elle eut un mouvement de recul en apercevant le groupe de musiciens. Qu'est-ce que c'est que ces trucs, bon sang ! Elle resta figée sur le seuil, ébahie. On la dévisagea un peu, avant qu'elle ne se décide à bouger de nouveau.

Cassie avança sur le côté, essayant de se frayer un chemin parmi la foule. Elle fut un brin soulagée en apercevant un homme non loin qui portait également une arme, se sentant moins seule.

« Tout va bien ? Faites attention, vous pourriez vous blesser. »

L'adolescente tourna la tête, tentant d'apercevoir ce qu'il se passait. Un grand homme en blanc semblait vouloir se cacher, une jeune femme blonde se tenait face à une autre demoiselle également toute de blanche vêtue. Sans doute venaient-elles de se rentrer dedans. Quoiqu'il en soit, la seconde femme ne semblait pas être dans son état normal – sans doute était-elle déjà alcoolisée.

Un serveur passa près d'elle, lui proposant une boisson. Elle observa les liquides à l'intérieur des verres avant d'en prendre un hasard. Elle porta cela à ses lèvres une fois l'homme parti et grimaça en avalant une première gorgée.

"Mais c'est immonde, cette merde!"

Cassie, ton langage ! Lui reprocha Cinna.

Ce dernier semblait être de bonne humeur, malgré tout. Si bien qu'il laissait à son hôte une certaine liberté de parole et de mouvement.

"Je suis désolée mais c'est vraiment pas bon."

Elle plaqua une main sur sa bouche, se rendant compte qu'elle parlait seule. Enfin, pas réellement mais aux yeux des autres, c'était le cas. Elle regarda autour d'elle, un peu gênée, espérant que personne ne l'avait entendue.

Cassie poussa un soupir ennuyé, regardant de temps en temps le trio non loin d'elle. Pour le moment, ils étaient la chose la plus intéressante de cette soirée.


Pensées :
Naevius
Cinna
Cassie
"Dites moi folle, mais croyez-moi."
Paroles:
Cassie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Dim 3 Avr 2016 - 20:52
Espoir
avatar
Multiverse
Messages RP : 15

Feuille de personnage
Argent (JSS): 600
Inventaire:
Aujourd'hui est un jour spécial. En effet, le Colisée semble fêter l'anniversaire de sa création! Une fête est alors organisée en cet honneur, et tout le monde est invité. Cette nouvelle n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, et Espoir compte bien profiter un maximum de cette soirée pour rencontrer du monde et se détendre. Elle n'a pas encore vraiment combattu qu'elle fait déjà la fête, c'est assez étrange mais pourquoi pas.

Toute son équipe était prévenue, et eux aussi étaient déjà prêts à l'accompagner. Dans ce genre de situations, il faut bien s'habiller et se tenir correctement, c'est donc Alice qui s'occupe de tout. La princesse de Dalsin - île de la femme, de la beauté et du charme - s'en est donnée à coeur joie pour tout préparer.

[Alice] Ne me dites pas que vous comptez entrer dans cette tenue?

[Espoir] Oh.. et bien, je ne sais pas, cela me convient..

[Alice] Oooh, non non non! C'est une erreur monumentale! Laissez-moi arranger ça!

[Espoir] M..Mais! Aaah!?

Elle tire alors la déesse dans sa chambre. Eric, qui a assisté au kidnapping, prie pour elle. Il est déjà passé par cette étape, étant passé de sa bonne vieille chemise verte à un costume noir plutôt chic, bordé de vert feuille. Il attend sagement Espoir sur un banc, veillant sur Digie et Azur, changées en poupées par la princesse tyrannique.
Peu de temps après, les deux femmes sortent, mais quelque chose a véritablement changé! Espoir est vêtue d'une longue robe de soirée aux tons bleus. Un corset bleu de minuit met sa lourde poitrine en valeur, aucune bretelle n'est visible. Des gants de même couleur couvrent ses bras, presque jusqu'aux épaules. Dans les mêmes tons, un tissu recouvre une partie de la robe, positionné de biais et attaché par une grande broche en forme de lune. Le reste de la robe est d'un bleu un peu plus clair, couverte de petits plis ci et là, et retombe jusqu'au sol, cachant les escarpins blancs qu'elle porte. Le tout est parsemé de nombreuses étoiles jaunes et de perles bleu azur. Elle en porte même dans ses cheveux, remplaçant l'unique étoile qu'elle porte habituellement, et un noeud bleu vient attacher le bout de sa chevelure blanche.
Tenue:
 
Le peu de monde assis sur le banc est époustouflé. Le pêcheur en rougit déjà, comme à son habitude.

[Alice] Et voilà! Tu es parfaite ainsi! Huhuhu...

[Espoir] Oh.. je... c'est...

[Digie] C'est vachement bien! On dirait une vrai reine!

[Espoir] Merci.. C'est grâce à Alice!

[Eric] ..... Je dois avouer que c'est... wah...

[Alice] Qu'attendons-nous? Il est déjà l'heure! Allez allez, ne faites pas attendre les autres!

[Eric] Qui nous attendrait...? =.=

Tous le monde se dirige alors vers le hall, découvrant la fête qui bat son plein. Tant de monde, de décorations, de musique, ils n'avaient pas vu cela depuis un petit moment! En plissant les yeux, Espoir peut voir qu'Acherpée fait déjà la java sur la piste de danse, avec un verre de rhum à la main. Emy, elle, a subi la torture d'Alice juste pour se fondre dans la masse et pouvoir embêter un maximum de monde. En baissant ensuite la tête, elle voit que Digie et Azur ont déjà disparu...

[Alice] Et bien et bien~ Je vois déjà de beaux jeunes hommes... Je vous laisse de ce pas!

[Eric] Hm.. Bonne soirée! On fait quoi, nous, du coup?

Une soirée, tous les deux, avec son protégé?! Quelle chance! Probablement se sent-il plus en sécurité avec la déesse, craignant de tomber comme toujours sur un pépin? Elle se tourne vers lui, aussi souriante que d'habitude mais un brin plus enthousiaste.

[Espoir] Je ne sais pas! Profitons de la fête, tout simplement!

En tout cas, elle ne prend pas la peine de réfléchir et lui prend le bras, puis l'emporte près des boissons. Tous les deux peuvent sentir quelques regards, au vu du travail d'Alice, mais ils ne savent pas franchement comment le prendre. En marchant lentement tous les deux, hasardeusement, dans le hall, ils observent calmement leur entourage autour d'un bon verre de soda. Il y a pas mal de gens déjà, mais ni Eric ni Espoir ne sait réellement comment démarrer la soirée. Ils discutent un peu, de tout, de rien, de cet endroit tout récent qu'est le Cross-Univers...
Soudainement, alors qu'ils prennent une gorgée de leur boisson, une jeune fille se met à parler.... toute seule?

[Cassie] Mais c'est immonde cette merde!

[Cassie] Je suis désolée mais c'est vraiment pas bon.

[Eric] ..........

A qui parle-t-elle? Elle ne semble pourtant pas regarder qui que ce soit en disant ça. Tournés vers elle, ils peuvent mieux la discerner, toute habillée de blanc, une touche de bleu, de noir... Ils sont tous les deux d'accord, cette petite, certes vulgaire, est mignonne! Selon la déesse, c'est une occasion d'engager une conversation, et elle saute sur l'occasion pour la voir, curieuse de savoir ce qu'elle a! Eric, n'ayant pas franchement le choix, la suit timidement. Il lève les yeux au ciel, se demandant intérieurement pourquoi il est condamné à ne côtoyer et rencontrer que des femmes...

[Espoir] Bonsoir, jeune fille... Que se passe-t-il? A qui parlez-vous?

Elle sort son plus beau sourire, chaleureuse comme à son habitude. Le pêcheur, de son côté, reste un peu en arrière, timide.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Jeu 7 Avr 2016 - 0:05
Syal Senja
avatar
Hyrule
Messages RP : 57

Feuille de personnage
Argent (JSS): 3650
Inventaire:
Rah ça gratte ! Non sérieusement, c’est pas confortable, qui est le type qui a inventé des vêtements de ce genre ?

Syal avait reçu une invitation pour le bal d’anniversaire du Colisée. L’invitation était même dorée, il était reconnu comme étant le vainqueur du premier tournoi. Ça le flattait, il ne pouvait pas se le cacher. Mais apparemment il fallait s’habiller « chic ». Pourquoi c’était mal vu de s’habiller comme on aimait ? Le sens de ce genre de coutume lui échappait. Bien sûr, il n’y connaissait rien à ce genre d’habits, et il n’en avait pas avant. Vous savez ce que ça veut dire ? Oui, un moment passionnant en compagnie du vendeur, ce cher homme face à qui on a envie de soupirer toutes les trois secondes tellement il est lourd, mais on se retient pour ne pas le vexer.
Il tourna en rond dans sa chambre le temps de s’habituer à l’ensemble de sa tenue. Il espérait ne pas donner l’impression d’avoir un balais dans le cul. Surtout s’il était un invité d’honneur, il devait faire bonne impression. Ça lui faisait quand même bizarre d’avoir un tel statut dans cet endroit, le Colisée ce n’était pas rien.
La tenue était très simple. Hormis la chemise qui était blanche, le costar, le pantalon, les chaussures, et le nœud-papillon étaient noirs. Rien de plus, rien de moins.

Après quelques minutes, il souffla un coup et sortit hors de sa chambre. En fait, rien que d’avoir eu une invitation avec des couleurs dorées, ça suffisait pour ajouter une pression supplémentaire, il était attendu. Il contrôla le petit stress et arriva dans le hall.
Wow, il y avait déjà foule. Le tout était réaménagé pour l’occasion. Syal se promena entre les tables, à la recherche d’une figure familière. Il remarque sur scène des Zoras. Ça le faisait sourire, ça fait toujours plaisir de voir des figures familières.
Regardant à droite à gauche, il finit par reconnaitre une jeune fille qui semblait tester de nouvelles saveurs. Ce n’était pas trop le délire de Syal il devait l’avouer. Elle semblait parler seule, mais le mage avait compris la situation. Il s’approcha de Cassie, qui venait de se faire interpeler par une autre femme. Il osa la taquiner un peu, avec un sourire non méchant.

« Bonsoir Cassie, je vois que vous avez su vous intégrer ici. Alors comme ça, on s’essaie aux joies de l’alcool ? »

Il se tourna vers cette autre femme aux cheveux clairs et son accompagnateur qui était un peu plus en arrière.

« Madame, monsieur, enchanté. »

Il s’inclina légèrement, la main sur le torse pour les saluer. Soyons poli et discipliné.


color=#9900CC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Dim 10 Avr 2016 - 19:19
Ray Wenefil
avatar
Multiverse
Messages RP : 15

Feuille de personnage
Argent (JSS): 600
Inventaire:
Ray semblait avoir débarquer au bon moment apparemment. À peine le nhomien s'était installé au Colisée qu'il était déjà convié par l'organisation du bâtiment à participer à un bal. Une fête convivial où tout le monde était invité à s'amuser et se conforter.

*Nourritures, rencontres et boissons gratuites, ça ne se refuse pas.*

Se mettre sur son 31 était demandé. Même si Ray n'était pas du genre à s'habiller de cette façon, il fit tout de même l'effort de respecter la tradition en mettant une chemise blanche à manches courtes (dont il avait ouvert le bouton du haut pour se dégager la gorge) et un jean noir. Seules ses runnings blanches n'avaient pas changées, trop confortables pour s'en passer. Sa tenue était au final très simple et détendue.

Il était 21 heures, un peu à la bourre. Ray se dépêcha d'arriver dans le hall d'entrée où se tenait les festivités. Après avoir passé la porte, il arriva enfin sur place. Son visage s'émerveilla devant la beauté du lieu colorisé par les milles lumières et ballons de baudruche. Il y avait aussi tout un beau monde déjà présent et Ray pouvait encore sentir d'autres magnus se déplacer. Sans doute d'autres personnes pour rejoindre à leurs tours ce fabuleux événement.

Comme à son habitude, le nhomien se satisfit à contempler la scène un moment. Puis il avança vers le banquet. Quand on ne connaît personne, un objectif primaire est de s'occuper. Et il n'y avait pas meilleur que la bouffe pour s'occuper.

C'était une triste manière de participer à une fête. Hélas la timidité de Ray était trop grande dans ce genre d'événements pour aller faire des rencontres de lui-même. L'inconfort de ces vêtements inhabituels, la magnifique beauté de certain(e)s, le fait qu'il ne connaissait personne (Capac n'était pas là)... Absolument rien ne l'encourageait à aborder quelqu'un. Il

*Ça craint. Mais ce stress me noue les tripes. Urgh...*

Le timide se dirigea vers la table où étaient exposés myriades de petits plats. Il zyeuta l'ensemble pour au final prendre un simple toast qu'il badigeonna de beurre afin d'y mettre une couche de jambon. Il le croqua avec appétit et fut content du résultat. La simplicité est la plus grande efficacité en matière de nourriture.

Alors qu'il continuait de manger, Ray s'assit sur une chaise près de lui.

*J'espère que quelque chose va vite arriver. Aucun intérêt à ce que cette fête devait se déroule tout la soirée comme ça. Même si elle doit être très conviviale et pleine de bons sentiments.*

Dans cette espoir, Ray finit alors son toast en avalant le dernier bout qui lui restait dans les doigts.


Je parle en #000000 !

Thèmes musicaux de Ray :

Thème principal : Gardien de l'existence
Thème de combat : Une raison de se battre
Thème émotionnel : Incompréhension
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Lun 11 Avr 2016 - 13:39
Gurvan Esper
avatar
Multiverse
Messages RP : 18

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Ce matin-ci, j'avais eu vent d'une soi-disante «Invitation pour un bal» par le biais d'un message annonce reçu dans la boite de messagerie de mon portable. Intrigué, je posa donc mon chiffon qui me servait à nettoyer mon pistolet de précision pour mieux me concentrer sur la pub reçue de mon smartphone I-Fruit. Et effectivement, cette dernière après lecture était dès plus sérieuse et n'était en rien un spam.

Allons bon … Comme si je n'avais déjà pas assez de choses à faire et à finir surtout. Qui plus est, je dois vraiment arranger l'aménagement de mon garage planque, c'était urgent à un point là !

Mais bon comme tous le monde, j'avais très très besoin de JSS, le dollars ici ne valait pas grand chose avec les transactions qui s'effectuaient avec l'autre dites monnaie. Du coup, j'étais pauvre à un point dans l'immédiat ! Alors bon, allez pourquoi pas ? C'était juste le temps d'une soirée …

Ainsi, j'avais tout rangé proprement ce que j'avais sortit et je m'étais mis alors en quête dans mon inventaire temporel qui m'était propre, du costume parfait pour cette grande occasion :

"Choix tenue":
 

J'ai vraiment l'air ridicule dans ce costume … Je me sens très mal dedans qui plus est … Mais hélas, j'étais bien obligé, c'était le seul vrai «Costume de soirée» que je jugeais passable à me mettre. Moi qui était tellement habitué aux treillis, tee-shirt ou veste de cuir, c'est sûr que cela me change bien !


       ***    ***    ***   ***    ***


Après avoir garé dehors et coupé le contact sur ma Mitsubishi Sanchez V1, j'entra alors dans la dites salle de réception. Mon dieu, il y' avait foule ! C'était assez dur d'avancer sans cogner personne surtout quand on est dénudé de parole dans mon cas, heureusement j'y arrivais sans trop de mal et personne ne fit attention au jeune adulte comme moi qui se fraya un chemin vers un endroit de la pièce moins bondé de monde.

Dans ma première contestation parmi tous ces invités présents et la multitude de races représentés, montrant ainsi l'importance des mondes du Cross-Univers (Petite pensée à l'orchestre qui se reproduisait en ce moment même sur scène, je n'aurai jamais pensé que cela pouvait exister ! ) , je fis l'incroyable constat que je connaissait vraiment personne dans l'immédiat .

En même temps, tu me dira … «Ben oui, c'est normal si tu ne sors pas de ton garage» Oui, oh ça va ! J'étais arrivé depuis peu dans ce monde et je devais encore me remettre à neuf dans mon inventaire si je comptais m'inscrire au colisée.
Mais alors personne, vraiment personne ! Même pas les deux enfants qui m'avaient accueillit lors de ma toute première fois ici. Art et Symphonia qu'ils s'appelaient. Peut-être que ces frère et sœur n'était pas encore présent ici ?


Oh tiens ? Un bar, ça tombait très bien ! Et bien garni qui plus est, mais j’espérai qu'il servait au moins des shooters à volontés. Je ne suis habitué que à ça maintenant pour les soirées depuis que j'ai découvert ceci . Espérant aussi que le ou la serveuse allait me comprendre.

J'arrivai alors à la hauteur du comptoir, laissant pour l'instant de côté ces cocktails au mélange inconnu pour moi et la curieuse demoiselle à ma droite, effectivement une magnifique Barmaid vient alors à ma rencontre ressemblant comme deux gouttes d'eau à Vanessa, celle auquel j'avais l'habitude auparavant d'être servi au Vanilla Unicorn à Los Santos.



Spoil:
 


Avec un sourire forcé, je lui fis alors signe du doigt que je voulais cet alcool-ci pour mon shooter,

Hum … Oui pas mal ! Le goût est quasiment identique à ce que j'avais l'habitude de boire avant. Je lui fis ensuite signe d'un autre, que Vanessa me servit aussitôt et que je bus tout aussi rapidement.
Houlà … Attention par contre, je commençais à avoir des vertiges … Et pas qu'à moitié. Restant pour l'instant lucide et concentré car la soirée venait à peine de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   Jeu 14 Avr 2016 - 21:33
Art Symphonia Mélodia
avatar
Multiverse
Messages RP : 83

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
{Symphonia}
C'était super ! Il y avait une fête au Colisée ! Je n'ai pas vraiment compris pourquoi mais Art m'assura que cela ne faisait rien et que, pour une fois, nous allions pouvoir nous amuser. Pour l'occasion, j'avais pus mettre une toute nouvelle robe, ce qui me changerais de mes habituels vêtement blancs.

Tenue de Symphonia:
 

Une robe assez simple mais que j'aimais beaucoup. Bien que ses couleurs soient proches de celle que je porte habituellement, le nœud rouge et le petit par-dessus vert viennent casser cela. J'aime énormément la simplicité de l'habit qui, à mon avis, fait son charme. Mais bon ! Assez parlé de vêtement !

"Aller Art ! On y va !"

Je suis surexcitée ! Cette soirée promettait d'être grandiose ! Et si cela se trouve, nous allions pouvoir faire de nouvelle rencontre intéressante !


_____________


{Art}
"Laissez-moi ! Je dois monter sur scène ! Une étoile de la musique comme moi ne peut que répondre à l'appel de la scène et du publique ! Publique qui n'attends que de m'entendre ! Mais laissez-moi montez vous dis-je !"

J'étais retenu par des gros bras chargé de la sécurité et il n'y avait rien à faire, ils ne voulaient pas me laisser monter sur la scène. Mais je ne perdait pas espoir ! Ils céderaient avant moi ! En plus, je m'étais habillé en conséquence.

Tenue d'Art:
 

Une tenue à la hauteur de ma réputation à enflammer le cœur des gens, à flamboyer sur scène. Une tenue rouge et noir dont une partie me descend jusqu'au niveau des pieds. Des manches de dentelle rouge largement ouverte afin de me dégager les mains.

J'étais prêt...

"Je suis prêt ! Je suis habillé pour l'occasion ! Laissez-moi montez ! Mais laissez-moi montez !"

{Symphonia}
Décidément... Mon frère était vraiment un abruti fini. Je m'étais préparée au fait qu'il allait sauter sur la scène s'il y en avait une mais le voir ainsi, c'était si affligeant et honteux à la fois. Lui qui se veut raffiner pour ses dames, il est des plus hystérique dès qu'on parle de musique, de public et de scène.

De mon côté, je m'étais installé à une table non loin de lui, une table qu'il avait lui-même choisit. Non loin de la scène afin de m'avoir à l'œil s'il parvenait à monter et également suffisamment proche de la "piste de dance" afin d'avoir une vue incomparable sur les femmes qui voudraient danser. Mais bon... Au moins un des deux représentants des Mélodia fera bonne figure.

Je me lève, prend mon assiette et me dirige vers le buffet. Là, je prend ce qui me fait envie en quantité raisonnable avant de retourné m'asseoir, tout cela selon l'enseignement de l'étiquette que j'ai reçu, de manière parfaitement distinguée... Contrairement à mon aîné...

{Art}
"Je vous le dit ! Vous céderez avant moi ! Et ainsi, je monterais sur scène ! Car tel est le souhait de toute les personnes présentent ici !"

Je recule d'un pas et fait volte-face pour revenir à la table où siège ma cadette. Je me pose un peu brusquement sur un fauteuil à ces côtés, passablement vexé.

"Ces imbéciles ne veulent pas me laisser jouer... Ils ont pourtant dû être averti que je viendrais. Mais je ne perdrais pas. Ils finiront par craquer. Je monterais sur scène, qu'ils le veulent ou non.

- Mais oui Art... Mais oui... En attendant, tu déshonores notre nom...

- Argh... Ne soit pas si dure sœurette. Tu sais bien qu'aucun de mes actes ne portera atteinte à notre famille.

-... *Soupir*... Si tu le dis...

- Ma chère sœur douterait de moi ?

- Aucunement... Mon cher frère... Sinon... Je crois bien qu'une femme te cherche... Je crois qu'elle est partit... Par là-bas...

- Une dame me demande ?! J'y vais de ce... Mais je peux pas partir trop loin de ces types, sinon, ils vont croire qu'ils ont gagnés... Mais en même temps... Si une dame me cherche... Si cela ce trouve... C'est peut-être dame Akris; voire dame Espoir, ou même peut-être dame Eirina... Quoique... Elle a déjà un amant... Mais... Je reviens..."


Attrapant mon assiette, je me dirige vers le buffet, songeur. Il y avait tant de monde à subjuguer par ma musique, tant de cœur à conquérir, de demoiselle à charmer. Cette soirée promettait d'être haute en couleur.


Carnet des Mélodia

Art= #0066ff
Symphonia= #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]   
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Bal d'anniversaire du Colisée [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

Design et codage du forum réalisés par Sylver Ephrallion