Tweets by RP_SSH
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Capac Anacutec, Aigle du zénith

MessageSujet: Capac Anacutec, Aigle du zénith   Sam 19 Juil 2014 - 20:44
Capac Anacutec
avatar
Mobius
Messages RP : 121

Feuille de personnage
Argent (JSS): 100
Inventaire:
Nom :  Anacutec

Prénom : Capac

Surnom (facultatif) : Aigle du zénith

Sexe
:  Masculin

Âge : 22 ans

Race : Echidné

Classe (facultatif) :  Guerrier (lancier)

Provenance et habitat :  Sonic Adventure – il vit  au sein de la tribu échidné d’Angel Island à l’époque du règne de Pachacamac.


Physique :  

Capac, comme la plupart des échidnés de sa tribu a la peau rougeâtre. Son corps est orné de différents accessoires en lien avec sa tribu, un drap vert enroulé autour de la taille grâce à une corde, un collier d'os, un bandeau vert sur la tête pour éviter que sa chevelure le gène, bandeau auquel sont accrochées des plumes d'aigle et enfin des chaussures vertes faites de cuir d'animal. Il porte également des gants blanc de protection comme la plupart de ses congénères et sur son poignet droit, face avant est attaché une petit bouclier en métal. Il mesure 1m et pèse 40kg.


Caractère :

Capac est né et a grandit selon les traditions échidnées ce qui fait de lui un personnage très respectueux de sa tribu et de ses traditions mais à la fois hostile envers d'autres tribus. Le rang social de sa famille l'oblige à rester humble face aux restes de la tribu, surtout face aux familles dominante proche du pouvoir. D'un point de vue individuel il est plutôt réservé ce qui ne l'empêche pas de faire preuve de courage à n'importe quel moment pour le bien de sa tribu. Il n'exprime que très rarement ses sentiments et ce depuis qu'il est tout petit, il a toujours était calme et sérieux et ne compte pour lui que le plaisir d'observer la nature, de la protéger. Il n'a que peu d'ambitions dans la vie et aspire à garder son âme en paix. Il n'est toutefois pas indifférents à certaines injustices, ce qui le mène par moment à laisser de côté sa patience et oublier les contraintes sociales auxquelles il doit se conformer. Capac est une sorte de récipient à vapeur qui peut à tout moment relâcher la pression et devenir redoutable.


Histoire :

Ce jour là, comme tous les jours, Capac devait s'occuper de l'instruction de son très jeune frère au combat et aux choses de la vie, il devait aussi s'occuper de sa mère toujours plus malade. Depuis que son défunt père surnommé "griffe de lumière" avait rendu l'âme sur le champ de bataille, il était devenu le chef de famille et avait accepté son sort avec bravoure. Toutefois ce jour avait quelque chose de différent car à l'aube il avait eu une visite, quelque chose qui allait surement changer ses habitudes. Il s'en rappelait encore. L'être s'était présenté devant sa maison, un garde rapproché de Pachacamac, le chef de la tribu. Il s’appelait Acouatec et on sentait que l’expérience était grande chez cet homme, en plus de son âge, il était clairement mur, peut-être la quarantaine.

- J'ai une nouvelle pour toi Aigle du zénith. Une bataille a été annoncée par notre vénérable chef Pachacamac, il souhaite faire intervenir ses plus valeureux soldats.

Capac fut très vite interpellé par "valeureux soldats", pensant qu'il en ferait parti. Sauf que...

- De ce fait il fera également intervenir les gardiens de l'autel de l'émeraude, et il nous faut un remplaçant, tu as donc été choisi pour mener à bien cette tâche.

Il éprouvait une petite déception, il ne faisait donc pas partie de ces valeureux soldats, mais avoir l'occasion d'être gardien de l'autel ne serait-ce que temporairement était déjà un très grand privilège, alors il n'allait pas refuser.

- C'est un grand honneur. Quand devrais-je prendre mes fonctions ?

- Demain matin dès l'aube.

- Aurais-je la possibilité de revenir à mon foyer une fois par jour ?

- Je le regrette, un gardien ne laisse jamais son poste désert.

- Seulement je dois m'occuper de mon jeune frère et ma mère est grandement malade.

Puis Acouatec regardait son jeune frère d'un air supérieur comme pour le considérer un instant.

- Il saura se débrouiller sans toi, il à l'air vaillant et saura s'occuper de sa mère. Assurément un futur fier guerrier. Si malheur il devait arriver à ta famille, ce serait alors la volonté du grand Soleil.

- Je le conçois.

- Alors on se retrouve demain pour ta mission. Bonne journée Capac.

Le lendemain il était près et était même venu 30 minutes plus tôt que prévue, sa lance fièrement empoignée et tentant de ne pas laisser percevoir son appréhension. Il arriva alors au fameux autel. Un édifice circulaire avec au centre un abri qui contenait la grande pierre verte, la Master emerald, et autour de cet abris, 7 piliers de la même auteur que l’abri et à leur sommet se trouvait une pierre de la même forme mais qui pouvait se tenir dans une main, les émeraudes du chao, chacune avait une couleur différente. Ces pierres précieuses n’avait en aucun cas une valeur fiduciaire, c’était beaucoup plus que cela, elles renfermaient un pouvoir immense, tellement immense que si elles venaient à être entre de mauvaise mains, ce pouvoir pourrait être destructeur.

Il fit la rencontre de Tikal ce jour là également, une jeune femme charmante, elle venait tout le temps s’occuper des chaos qui vivaient non loin de là, des petites créatures rondelettes pourvu de petites ailes ainsi qu’un pompon qui flottait au dessus de leur tête, la plupart de ces petites créatures hautes de 30 cm étaient bleus ciel, d’autres arboraient des couleurs différentes avec chacun son propre regard, du plus innocent au plus malicieux. Ils étaient ici surement attirés par l’énergie de ces pierres précieuse d’une certaine manière ou peut-être qu’ils étaient là eux aussi pour protéger cet endroit, en tout cas il ne vit personne d’autre.

Tikal lui avait expliqué que les troupes étaient prêtes à partir dans une heure, mais elle ne lui expliqua en rien la raison de telles préparations. Elle n’aimait pas la violence alors elle s’abstenait d’en parler. Ce n’est qu’un peu plus tard que l’échidné qui lui avait rendu visite la veille vint à sa rencontre pour s’assurer que Capac était bien à son poste. Après lui avoir expliqué quelques règles et conseils à suivre, il s’était éclipsé pour rejoindre le chef. C’est ainsi qu’allait commencer pour lui plusieurs jours de surveillance. Il ne se passait pratiquement rien, en plus il devait rester le plus vigilant possible, c’était compliqué et d’habitude ils étaient plusieurs, au moins quatre. Heureusement, Tikal était là pour lui donner à manger, à le faire reposer également en le remplaçant un moment. Elle n’osait que très rarement le déranger dans sa mission.

Au cours de cette longue période il avait réussi à se procurer l’intérêt de l’une des petites créatures qui avaient commencé par l’espionner, Capac l’avait bien senti, mais il voyait aussi que le petit chao semblait timide et n’osait pas l’approcher. Ce n’est qu’une semaine plus tard que Tikal le poussa à sa rencontre. Il était rouge et il s’appelait Berry. Il aimait escalader les rochers et c’était aussi un petit bagarreur. D’après ce que Tikal lui en avait dis, le chao l’admirait mais n’osait pas l’approcher. Il admirait son calme mais aussi son air robuste. En plus de cela il appréciait que Capac ait la même couleur de peau que lui. En effet la plupart des Echidnés du coin avaient plutôt la peau orange comme Tikal et son père Pachacamac – car oui le chef était son père -  ceux à la peau rouge étaient bien moins nombreux.



Tout se passa sans problème, sauf un jour. Ce fut rapide. Trop rapide. Il entendit quelque chose siffler dans ses oreilles, puis une seconde après, une douleur horrible dans la poitrine, il regarda, la flèche plantée à moitié en lui, son sang qui se déversait, il perdit connaissance, sans savoir pourquoi tout cela s’était passé, qu’avait-il fait pour mériter cela ? Il sombrât dans l’inconscience.

Pourtant…

… il entendit une voix en lui.

« Ô guerrier protecteur, ton destin tragique avec une fin si rapide n’était que le début d’un destin encore plus horrible. Ta tribu a été décimée suite à ton sacrifice mais cela peut toujours changer. Pour m’avoir gardé aussi sereinement et avec une foi aussi inébranlable, je te donne l’occasion de te rattraper et de prouver ta valeur. Je te confie une partie de mes pouvoirs, les pouvoirs du chaos. Mais tu ne pourras en utiliser qu’une infime partie pour le moment, sinon cela pourrait te détruire. Je vais transporter ton esprit dans un autre monde, où tu pourras apprendre à utiliser mes pouvoirs. Lorsque tu te sentiras prêt, fait appel à mes pouvoirs pour revenir dans ton monde et ton époque, pour espérer corriger ce qui s’était passé. Je ne te donne qu’une seconde chance, à toi de t’en servir comme il se doit. Maintenant réveille-toi et part vers ta nouvelle destinée, prépare ton chemin, sauve ton peuple et le futur que tu désirais tant. Que le grand Soleil soit à tes côtés. A bientôt »

Capac s’était réveillé ensuite prêt d’un lac. Tout l’équipement qu’il portait  la fois où il s’était vu ôté la vie était sur lui. Il vérifia son torse, la blessure n’y était plus. Il effectua ensuite quelques étirements. Tout semblait aller pour le mieux. Il but de l’eau, se lava un peu et une voix lointaine se mit soudain à l’appeler. Il se retourna… personne à l’horizon. Il se projeta un peu d’eau sur la figure pour se réveiller, en même temps il provoqua le sursaut d’un poisson, ce qui le surpris lui-même par la même occasion. Ce qui était encore plus étrange, c’est qu’après avoir ressenti cette brève angoisse, le poisson qui avait sursauté dans l’eau, ne bougeait plus, l’eau aux alentours non plus, les ondes aquatique avaient elles aussi arrêté leur chemin. Tout semblait figé dans le temps. Cela dura à peine une seconde puis le cours du temps semblait reprendre de nouveau et ce qui devait bouger bougea de nouveau. Capac fut alors parcouru d’une violente migraine juste après. La voix du lointain se fit alors un peu plus claire et il comprit ce qu’elle voulait dire.

«  Apprends à maîtriser le contrôle du chaos »

Il se leva alors et son inconscient lui ordonna de se diriger davantage vers les plaines, toujours avec cette migraine qui le parcourait, mais elle semblait partir. Qui sait ce qui allait l’attendre après ?


Pouvoirs :

Contrôle partiel du Chaos : Capac peut figer le temps pendant 1 seconde. Ceci n’est utilisable qu’une fois par RP.

Furie des échidnés : Capac devient plus fort et plus rapide mais les dégâts qu’il reçoit sont plus important. Lorsque la furie est terminée il est essoufflé et doit attendre 2 tours pour réutiliser cette technique.

Capacité spéciale (facultatif) :

Vol plané: Capac possède la faculté de planer comme tous les échidnés. Pour cela il doit d'abord se diriger vers un point élevé en hauteur.

Equipement / Armes / Objets : Une lance de bois avec une pointe de silex ainsi qu'un petit bouclier accroché à son poignet gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Capac Anacutec, Aigle du zénith   Lun 28 Juil 2014 - 0:36
Maître des Trophées
[MJ]-Sylver
avatar
Super Smash Bros
Messages RP : 86
Je valide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://super-smash-heroes.forumactif.org

Capac Anacutec, Aigle du zénith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

Design et codage du forum réalisés par Sylver Ephrallion