Tweets by RP_SSH
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]

MessageSujet: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Ven 6 Mai 2016 - 23:46
Aneth
avatar
Multiverse
Messages RP : 53

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Nom : Spīrābĭlis

Prénom : Aneth

Surnom (facultatif) : Wildwind

Personnage sur l'avatar (ou préciser auteur si c'est un OC) : Aneth « Wildwind » Spīrābĭlis. Pure invention de ma part ! ;D

Sexe : Féminin.

Âge : 14 ans d'apparence. Mais deux ans depuis son éclosion.

Race : Hybride humaine-dragonne, de type vent.

Classe (facultatif) : Hybride/Combattante (Une sorte de combattant Mii « draconique » !)

Provenance et habitat : - Leviumbra -

Physique : A l'origine, Aneth était une dragonne. Une vraie ! Pas grande. Elle ne l'a jamais été. Trouvée par des aventuriers lors de son éclosion, elle fut rapatriée par ses derniers sous la forme d'un petit reptile ailé survolté. Néanmoins, l'imagination débordante de la jeune personne, qu'elle considère comme un membre de sa famille, a changé la donne, lui offrant – contre nature – un corps d'hybride d'un mètre soixante-cinq. La semi-dragonne est âgée de quelques petites années, mais son apparence physique la rend visuellement plus mature (deux ans d'existence avec une apparence de gamine de quatorze ans, comparaison oblige). Dans les treize - quinze ans... une gamine, en quelque sorte. Même si le mot "maturité" semble un peu exagéré.
De longs cheveux violets attachés en une queue de cheval ornent sa tête au visage enfantin. Ses yeux verts de prédateur, certes attirants, peuvent très souvent trahir son mécontentement, et sa bouche garnie de dents pointues et tranchantes dissuade les plus téméraires de tenter de la prendre de haut. Deux cornes jaunâtres percent sa chevelure couleur lavande et reflètent quelque peu la lumière environnante. Leur beauté mystique n'empêche pas la gamine de s'en servir pour se défendre des attaques aériennes... ou tout simplement pour foncer sur les gêneurs. Sa petite silhouette de combattante partiellement recouverte d'une armure malléable d'un mélange gris-vert au niveau de sa poitrine, de sa taille, de ses avants-bras et de ses jambes lui assure une bonne mobilité et une souplesse à toute épreuve. Ses mains et ses pieds peuvent à tout moment se transformer en griffes redoutables, tout comme elles peuvent gagner en volume par le biais de ses pouvoirs. Deux derniers éléments la caractérisent : ses deux petites ailes dorsales aux membranes couleur jade et aux bordures grisâtres, ainsi que sa queue cinglante de dragon – ou de lézard, à la rigueur. Il lui est impossible de voler avec ses ailes étant donné leur taille réduite, mais sa queue peut toujours fouetter, cingler ou déséquilibrer ses adversaires. Très pratique pour des coups bas !

Caractère : La famille adoptive de ce petit phénomène n'est pas étrangère à son comportement. La personne qu'elle considère comme sa mère, empoisonneuse de profession, l'a rendue très curieuse sans vraiment le vouloir. Elle ne se prive jamais lorsqu'elle peut dévorer ce qui lui tombe entre les mains. Et malgré les leçons acquises sur la mauvaise nourriture, ça ne l'empêche pas de bouffer du... tissu. Car oui, Aneth déteste les robes, les fringues en fibres et autres joyeusetés féminines. Pour s'en débarrasser, la semi-dragonne les arrache à coups de dents ! Elle ne craint pas la nudité, mais essaye au mieux de ne pas finir nue pour ne pas contrarier son père adoptif, quand bien même ce dernier serait absent. Bien sûr, il faudrait d'abord que la gamine se souvienne des remontrances avant de finir à poil... mais grâce à son armure légère, le souci est très vite écarté.
Aneth, ayant suivi les enseignements d'un combattant nerveux et colérique, est très combative. Parfois beaucoup trop pour son bien. Elle se lance souvent dans des combats insensés et épuisants. Raison pour laquelle celle-ci peut dormir longtemps. Très longtemps. Et elle ronfle fort. Très fort. Mais le sommeil ne représente guère un problème contrairement à sa faim ! Un estomac comparable à un gouffre sans fin. Et entendre son ventre gargouiller la rend folle, particulièrement hargneuse et irritable. Pour couronner le tout, à l'instar de son entraîneur brutal, elle peut s'énerver pour un rien !
Un vrai petit monstre en cas d'affrontement. D'autant plus que la gamine exècre la défaite !
Heureusement pour elle (et aussi pour son entourage), grâce aux préceptes de Ryanne Hilaris - sorcière incontestablement douée dans sa profession et membre de sa petite famille, Aneth est capable de faire preuve de bon sens, de logique et d'anticipation. La morale de son enseignante joviale lui vient souvent en aide - stratégiquement parlant également. Elle cherche constamment à s'améliorer et aime le challenge par-dessus tout... en essayant de garder en tête que la défaite sert aussi à progresser, comme le lui avait suggéré sa famille. Ce n'est pas toujours facile à accepter...
Dernier détail la concernant, la jalousie lui fait parfois défaut et la rend boudeuse. Rien d'anormal étant donné son âge...


Histoire :

Partie I : Un trio atypique.

Un immense chemin sinueux composé essentiellement de roche d'où s'échappait parfois de la vapeur chaude se profilait dans une continuité déroutante. La température des lieux, lourde et oppressante, dérangeait le trio d'explorateurs. Du moins, l'une de ces trois personnes intrépides fut plus particulièrement encline à en faire part que les autres... pour ce que ça changeait.

- Maudite soit cette foutue chaleur ! Je me désape tout de suite ! C'est un coup à crever de chaud, brailla Daya Trifide.

Voltigeuse de profession, voleuse à temps partiel, capricieuse de surcroît, cette blonde aux cheveux mi-longs encadrant son visage aux traits fins gesticulait en essayant de retirer sa veste beige à la hâte. Elle se retrouva les bras coincés dans le vêtement et râla de plus belle, zigzaguant sur la route étroite au détriment de ses coéquipiers silencieux.
L'un des siens arqua un sourcil à son attention, une expression dissimulée par son masque d'un rouge sombre aux apparences démoniaques. Une sorte de demi-lune couchée sur sa partie arrondie avec deux orbites d'un rouge vif incrustées dedans. Quelques pics acérés garnissant la mâchoire inférieur du déguisement facial agrémentaient l'impression que cette tenue intégralement bordeaux représentait un diable.


- Estime-toi heureuse d'avoir la chance de participer à cette excursion avec nous. J'ai bien failli encastrer la tête de ce bâtard de donneur de quête dans son comptoir. Nous traiter de larbins de l'Académie passe encore, mais de monstres... J'aurais dû lui faire bouffer cette table. Empiffrer sa vilaine trogne d'échardes jusqu’à ce qu'il s'excuse à genoux devant nous, regretta Neryos Hakkah de sa voix rauque.

La dénommée Ryanne Hilaris, petite sœur de ce dernier, secoua doucement la tête en signe de dépit. Une attitude en parfaite contradiction avec son éternel sourire radieux niché sur le coin de ses lèvres enfantines. Haute de un mètre cinquante-cinq, elle ne paraissait pas en mener large sur le plan physique. D'autant plus que celle-ci dissimulait en permanence sa silhouette sous une toge grisâtre propre aux sorcières. Vous l'aurez compris, elle en était une. Et pas des moindres. Brillante de par son intelligence, encyclopédie mobile d'une curiosité insatiable, la gamine aussi bien magicienne que sorcière contemplait son frère du coin de l’œil. Son étrange chevelure violette s'arrêtant au-dessus de ses épaules frêles accompagnée de ses pupilles d'une couleur identique suscitaient bon nombre de questions auprès de son entourage. Impossible pour ses connaissances de ne pas la reconnaître de loin. Ryanne appréciait sa couleur et se moquait bien des théories vaseuses de son entourage à ce sujet.
Elle leva un index professoral devant son visage d'ange.


- Et ensuite ? Nous n'aurions pas eu accès à la requête ! Envolées les perspectives d’évolution au sein de notre établissement de... « monstres » ! Les personnes qui sortent du lot sont, pour la plupart du temps, traitées de la sorte. Mais il n'y a rien à regretter, frérounet ! Car notre brave homme a bel et bien goûter à sa table quand tu as décidé de quitter les lieux sans même nous attendre. N'est-ce pas, Daya ? s'enquit-elle, tout sourire.

La blonde, désormais en débardeur, confia sa veste pliée à la jeune sorcière qui la rangea aussitôt dans sa besace déjà remplie de livres en tout genre.

- Parfaitement ! Alors au lieu de te plaindre d'avoir agi comme un lâche, tu ferais mieux de me prouver de ton infinie reconnaissance en me portant sur tes épaules, par exemple.

Neryos tourna la tête et répondit d'une voix sèche :

- Jamais ! La nature t'as fait don d'un corps svelte, préserve-le avant de t'enlaidir dans ton orgueil, cracha-t-il avant de continuer sans se soucier de la vilaine moue de son interlocutrice. Et puis comment avez-vous fait pour obtenir le contrat sans son approbation ? Un sortilège ?, il scruta sa sœur à travers les orbites sanglantes de son masque, l'air soupçonneux, Ou alors... Par tous les enfers... Ne me dis pas que tu-

Daya, l'air ravi, exhiba une sarbacane en compagnie de ses fines aiguilles avec une fierté non-dissimulée. Ryanne se mit à glousser en jetant un regard dans sa direction.

- Les empoisonneurs sont de grande utilité ! Un peu de chantage et hop ! Le tour est joué. Il aurait même pu me chier de l'or en fusion si je le lui avais demandé. Or, nous étions venus spécialement pour cette petite chasse au dragon, surenchérit Daya d'une voix agacée.

Ryanne la vit ranger son matériel en bousculant Neryos qui ne cilla nullement. Même si les deux se chamaillaient souvent, la jeune sorcière comprenait que le duo s'appréciait énormément au point de partager leur couche. Son frère bougonna mais se laissa faire, conscient que s'il refusait de subir cette chicanerie de bas niveau, Daya se servirait de ses poisons pour essayer de le rendre malade à souhait. Juste pour lui filer une leçon et le guérir, se faisant ainsi passer pour une personne exagérément attentionnée.

- Et donc, notre brave homme de comptoir s'est retrouvé cloué à sa table, incapable de se mouvoir sans ledit remède essentiel à son bien-être. La ruse, frérounet. La ruse, elle nous simplifie grandement la vie ! s'exalta la jeune sorcière en levant les bras vers le ciel.

La mieux placée pour en parler. La matière grise de la bande - malgré qu'elle soit la benjamine du groupe - organisait chaque affrontement face aux pires créatures de ce monde. La stratège du trio, toujours apte à la réflexion et aux manœuvres délicates, jouissait toujours de ses propres machinations.
Indéniablement la plus douée de l'équipe, et de loin. Tous ses camarades de l'Académie s’entre-déchireraient pour la récupérer dans la leur. Mais Ryanne faisait passer sa petite famille avant tout le reste.


- La ruse a souvent tendance à vouloir m'empoisonner tous les matins, et se croît habile pour dissimuler cette folie alors qu'elle ne l'est pas ! siffla le guerrier en armure bordeaux

Daya enlaça Neryos par derrière en esquissant un sourire narquois.

- C'est en partie de ta faute. Tu résistes à la majorité de mes poisons et fais donc passer mon art pour une science de débutants ! C'est insoutenable. Le simple fait de te voir éternuer représente un grand pas dans ma profession secondaire, sourit-elle de toute ses dents.

Neryos poussa un grognement désapprobateur en fermant son gantelet monstrueux sur la poignée de sa lame rougeâtre. Durant toute la discussion, le trio marchait inlassablement en évitant soigneusement les quelques ravins vertigineux caractéristiques du Mont Wyverne, autrement appelé « L'Ascension ».

Vous vous demandez sans doute ce que représente l'Académie ? Quel genre de personnes ce complexe dirige-t-il ? Et, naturellement, dans quel monde cette étrange équipe hétéroclite se trouve ? Eh bien, pour commencer, cet univers aux reliefs diversifiés se nomme « Leviumbra ». Des terres où cohabitent les monstres, les humains dénués de pouvoirs et... leurs compères détestés qui veillent tout de même sur les autres à l'aide de capacités spécifiques pour ces quelques « élus ». L'Académie regroupe la troisième espèce du peuple varié de cette planète et les forme en conséquence, pour le combat ou la gestion du gigantesque campus de l'établissement de haute renommée. Un moyen de séparer au maximum les humains normaux des... mutants rejetés par la plupart, tout en façonnant un semblant de paix entre les deux races autrement si semblables.
Dernière chose, l'Académie accède à un flux constant de requêtes de la part des peuples de ce monde et envoie des équipes sur le terrain - ou dans le lieu précisé - pour s'enquérir des demandes effectuées.

Un classement vise également à hiérarchiser les apprentis en fonction d'un rang allant de C à A, puis à S pour les missions les plus ardues, et se base sur la qualité du travail en équipe. En l’occurrence, ce trio est classé parmi les plus prometteurs. A la deuxième place, précisément. La mission au sujet dudit dragon est jugée d'une extrême difficulté.
De rang S.


- Nous y sommes. Son nid se trouve dans cette caverne, fit la jeune sorcière en pointant la grotte du bout de son index, l'autre main serrant inlassablement son grimoire contre sa poitrine.

Une sorte de pont rocailleux s'étirait devant le trio et les menait droit vers le tunnel sombre. Sur ses deux flancs se découpait le néant. Deux vastes zones sombres donnant à croire que prendre le risque de plonger dans les abysses vous mènerait de l'autre côté du monde. Ou vous offrirez la possibilité peu enviable d'ouvrir la Dernière Porte et de tester la théorie de la vie après la mort. Des volutes de vapeur s'échappaient de quelques anfractuosités dans la roche, et n’embellissaient en rien le paysage sinistre chargé d'un blanc monochrome vieillot
Une odeur infâme se propagea dans l'air.
Pour la petite sorcière au cerveau bien rempli, cela annonçait l'arrivée d'une nuée de créatures spécifiques.
Des ombres se répandirent sur le sol et s'éclipsèrent aussitôt... avant de se reformer sur le pont et de grossir en direction du trio à une vitesse effrayante.


- Guivres Ailées en approche ! Daya, prépare ta sarbacane. Neryos, laisse libre cours à tes pulsions destructrices ! ...Baissez-vous ! prévint aussitôt la gamine en ouvrant également son livre de sorts.

Spoiler:
 

Son équipe obéit dans la seconde et une poignée de reptiles ailés aux allures de serpents d'un rouge sanglant passa juste au-dessus de leur têtes et les manqua de peu.
Neryos fut le premier à se redresser en avisant les créatures sur le point de faire demi-tour pour lancer une nouvelle offensive, via leurs serres dangereusement affilées.


- Paré ! grogna le guerrier en armure.

Sans prononcer un mot, Daya effectua une roulade avant, se contorsionna et souffla dans sa sarbacane déjà chargée. Le projectile atteignit sa cible et en fit chuter un autre pendant leur vol.
Les deux corps s’emmêlèrent et cet événement sema la discorde entre les deux créatures. L'un d'elle semblait paralysée et se fit lacérer par son « alliée ».


- Ne vous laissez pas toucher par leurs crocs ! Ils sont imbibés de poison ! avertit Daya en empoignant un couteau situé à sa ceinture.

Neryos hocha brièvement la tête, arma un poing de plus en plus gros, et réceptionna le duo en pleine querelle. Une frappe titanesque vers le bas qui broya les deux créatures d'une traite, dans une gerbe de sang verdâtre.
Il n'en restait rien, n'était une mare absolument immonde et très odorante.
Mais trois autres bestiaux planèrent en direction de Neryos, trop satisfait de son travail pour espérer réagir à temps.


- Attention la tête ! hurla la jeune sorcière entourée d'un étrange halo d'énergie violet.

De son tome grand ouvert jaillit deux longs bras visqueux. L'un faucha une créature au passage et la poussa à rencontrer la surface rocailleuse. L'autre manqua sa cible, mais Daya, toujours attentionnée en présence de Ryanne, propulsa son couteau avec une précision infernale. L'arme de lancer se logea dans les ailes membraneuses du reptile et celui-ci retomba comme une masse en hurlant à la mort.
La bête mise à terre par la sorcière lutta pour se redresser, mais ses pattes arrières se dérobèrent aussitôt. Elles ne lui obéissaient tout simplement plus, dominées par le sortilège de Corruption de sa maîtresse aux allures enfantines. Neryos ne se priva pas pour enfoncer sa lame écarlate fraîchement dégainée en travers de la gorge du monstre qui s'étouffa dans son propre poison mélangé à son sang infect.
Le monstre blessé aux ailes se rua vers le trio en poussant des cris atroces, suraigus.


- Neryos, débarrasse-t-en ! Daya, surveille les hauteurs, ordonna Ryanne.

De sa main libre caparaçonnée d'un gant bordeaux, le guerrier aux allures diaboliques saisit le reptile au cou lors de sa ruade et le décapita d'un revers de sa lame sinistre. Il récupéra le couteau de Daya et le lui lança d'un coup de poignet. Sans la moindre difficulté, elle s'en empara, s'accroupit, bondit avec une agilité terrifiante en effectuant un salto des plus impressionnants et lacéra l'un des bestiaux qui se retrouva très vite cloué au sol, touché en plein cœur.
La voltigeuse esquissa un sourire amusé mais - comme Neryos - elle se reposait trop sur ses hauts faits. L'une des créatures voraces plongea en contrebas et s’apprêta à lui déchirer le visage dans la foulée.


- Juste à temps, souffla la tête du groupe.

L'un des bras violâtres, aussi visqueux que fantomatiques, intercepta le reptile en l'attrapant par la gueule, le souleva en l'air, faucha ses camarades et les réunit en une belle brochette incapable de se disperser.
Ryanne en compta six et n'en aperçut aucun autre alentours. Les derniers du lot.


- Tu voulais que je laisse libre cours à la destruction ? questionna Neryos. Alors la voici !

Il chargea suffisamment de puissance dans son poing libre pour le faire rougir davantage, comme si celui-ci allait éclater !
Ryanne sourit et redirigea habilement le groupe de serpents-ailés vers son frère. Ce dernier leva la pointe de sa lame et les empala sans la moindre difficulté grâce à l'élan fourni par la projection avisée.
Sans attendre, le guerrier bordeaux ouvrit son poing, frappa la brochette de monstres en utilisant la paume de sa main bouillonnante d'énergie, et libéra la puissance emmagasinée dans une explosion parfaitement contrôlée.
Il ne restait plus grand-chose des Guivres Ailées. Quelques lambeaux de chair cramés s'écrasèrent dans une pluie de sang vert.
Les bras violets incantés par la sorcière disparurent dans la foulée.


- Je suis bien contente que tu n'aies pas sombrer dans la folie au point de détruire le pont. Le Sulfanium m'étonnera toujours ! sourit Ryanne à l'intention de son frère teinté d'un vert ignoble. Explosif, souple et d'une efficacité redoutable ! précisa la gamine en hochant vivement la tête.

Il haussa les épaules en se dirigeant vers l'entrée de la grotte. Il ne se gêna pas non plus pour mettre une main aux fesses de Daya au passage. Cette dernière, embarrassée, lui flanqua un coup du revers de la main juste derrière le crâne. Grâce à son casque, il ne sentit absolument rien et se contenta de rire.
Daya le suivit aux pas, les mains sur les hanches.


- Rustre ! Je te promets les pires poisons en guise de petit-déjeuner ! Demain matin ! gronda l'empoisonneuse. Et une nuit de folie, au préalable, murmura-t-elle en esquissant un sourire coquin.

Ryanne jeta un dernier regard dans les parages puis s'engagea dans la grotte en gloussant.
Leur objectif final se trouvait là-dedans et sa puissance surpassait sans commune mesure celle des Guivres. D'ailleurs Ryanne le savait. Ces créatures reptiliennes se rameutaient uniquement en présence d'un monstre de gros calibre et se contentaient des restes du mastodonte. Des charognards, en somme. Elle trouvait donc ça très étrange de les avoir vu se ruer sur son groupe.
Quelque chose clochait, et elle se devait de résoudre cette énigme...



Partie II : Mauvaise nouvelle et... bonne nouvelle ?

Comme prévu, il faisait très chaud dans la grotte. Si chaud que Daya manqua de se foutre à poil avant de se raviser en voyant l'immense dragon... loin d'être au repos. Neryos s'y attendait et avait déjà dégainé son épée. Ryanne prit rapidement compte de l'état des lieux dans un silence méditatif.
La salle surchauffée, semblable à un dôme, permettait au groupe de se mouvoir à leur aise. Si l'on omettait les quelques fissures sillonnant le sol et une poignée de crevasses susceptibles de leur tordre la cheville dans une mauvaise foulée. Quelques ossements jonchaient le sol çà et là, résidus des dernières créatures mastiquées. A l'opposé de l'entrée délabrée se trouvait un nid identique à celui des oiseaux mais en beaucoup, beaucoup plus large ! Impossible de voir ce qui se trouvait dedans depuis la position du trio face à la bête.
La créature reptilienne, dragon de cinq mètres de long en moyenne, couverte d'écailles argentées et dotée d'une gueule garnie de crocs dangereusement affilés hurlait de rage ! Un grondement empli de fureur faisant trembler la totalité de la grotte. D'étranges volutes violettes s’échappaient de ses naseaux, de ses yeux et de sa bouche. Des détails qui n'échappèrent pas au regard d'expert de Ryanne. Et très certainement l'origine des pulsions sanguinaires de la bête. Après tout, la gamine s'y connaissait en sorcellerie, même si ce genre de maléfice n'était pas monnaie courante... Les créatures victimes de ce « virus » se voyaient affublées du statut « Tourmenté », car les bêtes atteintes de ce mal s'attaquent à tout et n'importe quoi. Sauf à leur engeance. L'instant maternel réprime les pulsions originaires du maléfice en question. Toutefois, ce dernier peut se transmettre au bout d'un certain temps. Surtout à ses victimes si celles-ci parviennent à quitter les lieux vivantes.


Ryanne donnait les consignes; Neryos se battait en première ligne; Daya soutenait les offensives alliées. Néanmoins, un dragon représentait un défi de taille pour quiconque au sein de ce monde. Alors en croiser un Tourmenté rehaussait considérablement la difficulté. Le trio cherchait à frapper les parties molles du grand reptile ailé, mais le monstre féroce se débattait avec une force absurde, protégeant son ventre dans un énième excès de rage. L'équipe tenait bon au départ, frappant sournoisement la bête, tournant autour pour disperser son attention, usant de techniques tranchantes et contondantes... mais l'endurance et les réflexes du dragon dépassaient l'entendement. Ryanne devait revoir sa stratégie avant que Neryos ne s'écroule de fatigue, ou que Daya se fasse étriper suite à une action irréfléchie causée par l'inattention.

- Il ne faiblit pas, bordel ! Brailla Neryos en se campant devant ses alliées, son épée prête à contrer la prochaine charge du dragon.

- Mes attaques ricochent sur ses écailles ! Saloperie de créature frustrante ! Surenchérit la voltigeuse.

Ces deux-là se complétaient bien. Trop bien même. Quand l'un ou l'une râlait, l'autre suivait le pas la plupart du temps. Ryanne, concentrée sur la gestuelle chaotique du dragon, songea silencieusement à la prochaine offensive de son groupe. Il fallait ralentir le bestiau par n'importe quel moyen, et permettre à Daya de se lancer dans son activité favorite : l'empoisonnement. Avec un peu de chance, Neryos finirait le travail. L'optimiste de Ryanne servait les intérêts de tout le monde, surtout dans une bataille de ce genre.
Le dragon prit son envol, frôla le plafond et plongea en direction du trio ! Gros avantage pour lui, le reptile mythique manipulait le vent, semant dans son sillage de violentes bourrasques parfois aussi tranchantes que le plus aiguisé des sabres. Impossible pour les bras magiques d’attraper le monstre au passage. Mais Neryos servit de bouclier « humain » en s'interposant avec toute la hargne possible. Le dragon et le guerrier en armure se crachèrent au visage.


Spoiler:
 

- Bordel de..... MAINTENANT ! Hurla Neryos dans un élan de rage.

Le sol commençait à se fissurer en supportant tant bien que mal la joute des deux êtres.
Daya recula d'un bond, son poignard en main, prête à attaquer d'un instant à l'autre. Ryanne approuva le signal de son frère et ne se fit pas attendre. Elle entonna une incantation rapide, son tome sous le nez. Le dragon poussa un grognement de fureur, tenta de balayer son opposant en armure d'un coup de queue mais fut interrompu par le sortilège de la jeune sorcière. D'étranges symboles cabalistiques recouvrirent le corps du dragon de pied en cap pendant une poignée de secondes.


- Cible immobilisée. Daya ! Ne lésine pas sur le poison ! s'époumona Ryanne.

Daya acquiesça d'un hochement de tête, les yeux rivés sur le dragon.
Il existait une raison bien précise pour laquelle cette empoisonneuse excellait dans sa profession. Son propre sang contenait un poison à part, extrêmement dangereux. Elle seule en était immunisée et son entourage la craignait pour cela. Sauf ses deux coéquipiers, pour lesquels elle sacrifierait volontiers sa vie... Mais pas aujourd'hui !
Elle se piqua la main avec sa dague assez profondément pour faire couler son sang sur l'acier. Puis d'un geste vif et précis, Daya le projeta sous le bras du dragon paralysé. La lame courte fendit l'air en un éclair et se logea dans le poitrail du dragon. Mais même un sang aussi toxique n'abattrait pas le monstre avant un bon moment. Et cette action permit au dragon de se libérer de ses entraves et d'envoyer valdinguer Neryos d'un coup de corne empli de rage. Avec un grondement à vriller les tympans, la bête de légende utilisa sa queue comme un fouet pour faucher Daya. Une frappe oblique susceptible de la trancher comme du beurre.


- A couvert ! Intervint la sorcière.

En mimant une parade de sa main libre, cette dernière invoqua un bras violet suffisamment large et épais pour réceptionner l'appendice cinglant du dragon. Mais le reptile, fou de rage, ne comptait pas laisser passer cet outrage. Son souffle maudit par la « Tourmente » projeta une gerbe nocive sur la gêneuse. Un mélange de flammes violettes et de fumée toxique.
Ni Daya ni Ryanne ne pouvaient réagir à temps. La voleuse, prête à bondir, poussa un cri de désespoir.
Mais la gueule du dragon reçut une lame d'un rouge colérique et son souffle se répandit dans le vide, loin du duo. Neryos venait de lui asséner un coup d'estoc redoutable en travers de la mâchoire. Son épée brisée pendait le long de son poignet. Le reste de l'arme s'était logé dans la tête du dragon. Mais là encore, cela ne suffisait pas pour le mettre à terre. Son cerveau en fut miraculeusement épargné.


- Et meeerde, soupira Neryos avant de se faire clouer au sol par une griffe de son adversaire revanchard.

Son armure en prit un sacré coup, mais sans elle, il serait déjà mort depuis longtemps. Cela dit, impossible pour le piétiné d'esquisser le moindre geste, malgré le poison coulant dans les veines du dragon tourmenté. Son virus devait certainement l'aider à tenir pendant plus de temps que prévu. La sorcière ne se laissa pas abattre pour autant et fit appel à tous ses pouvoirs pour conjurer un autre bras violâtre. Un membre de mastodonte qui lui valut un épuisement psychique non négligeable.

- Daya ! Lance-toi ! S'exclama Ryanne, visiblement fatiguée.

Le poing géant déplia son index et perfora le torse du dragon, précisément là où se trouvait la plaie infligée par la voltigeuse. Le dragon chancela, tituba... mais fit un effort colossal pour essayer de se stabiliser à temps.
En vain.
Daya s'était bel et bien lancée pour planter à son tour son couteau dans un œil de leur ennemi commun. Elle tenait difficilement sur le crâne argenté du dragon, accroupie et les mains refermées sur le manche de son arme en guise de soutien principal.


- Mange ça ! Ricana la voltigeuse. ...Pas encore ?!

Le bras immobilisant la queue du dragon disparut, et celle-ci plongea quasi-instantanément sur la sorcière affaiblie tandis que le dragon se débattait en aspergeant les environs de son sang noir. Ryanne ferma les yeux, prête à rendre l'âme.
Un claquement métallique. Un grognement. Des gouttes de sang répandues sur le sol.
La jeune sorcière ouvrit un œil et vit la pointe de la queue du dragon à quelques centimètres de son visage, tremblante, vacillante. De son autre œil, elle remarqua son frère, la queue du monstre immobilisée sous son aisselle.
Daya choisit de lâcher son poignard et de se réceptionner sur ses jambes à la suite d'un bond prodigieux. Rien de bien compliqué pour cette dernière, une voltigeuse détenant l'apanage de l’agilité du trio. Le dragon voulut rétracter sa queue de lézard mais Neryos tint bon, les appuis fermement ancrés dans le sol meurtri. Il leva son poing libre, véritable bloc de Sulfanium prêt à l'emploi.


- Tu crois..., commença le guerrier en entamant une foulée le long de la queue du dragon. Que je vais..., fit-il en armant son poing chargé. ...Te laisser nous la mettre comme ça ?! Crève !

Arrivé devant la gueule déchirée du dragon, il la frappa de toute sa colère et déploya l'énergie explosive de son poing écarlate. Une détonation monstrueuse fit trembler les alentours, affaissa le sol rocailleux et décapita la créature mythique dans une pluie de morceaux d'écailles, de chair, de sang et de pierre. Le dragon tomba raide mort, irrémédiablement détruit des cornes jusqu'au cou. Son corps massif étendu parmi les fissures sinueuses imprimant la roche. Neryos retomba lourdement sur le sol, son poing droit... lui-aussi anéanti. Le moignon ne saigna d'une poignée de secondes, plus fumant que jamais.
Il leva les yeux ; Daya juste devant lui, sa silhouette découpée dans le nuage de poussière soulevé par la précédente explosion.


- ...Il va falloir que je songe à changer de main pour la prochaine branlette, dit-il en secouant son avant-bras miteux.

- Quel idiot ! Mais quel abruti ! Le rabroua Daya en secouant la tête, les mains sur les hanches.

Ryanne resta coi devant la scène, son tome serré contre elle.

- Mais je vous en prie. Vos inquiétudes me vont droit au cœur ! Ma forme est actuellement.... éblouissante ! Surenchérit Neryos en exhibant son membre amputé, riant même sous son masque démoniaque maculé de poussière.

Daya détourna les yeux en grimaçant, les bras croisés. Neryos reluqua sa main coupée en silence puis leva les yeux en l'air, attiré par un phénomène bien particulier révélé par la poussière dissipée. Il indiqua la « chose » avec sa main dr-... se ravisa aussitôt en employa plutôt sa main gauche caparaçonnée avant de s'enquérir :

- Dites... C'est quoi, cette espèce de croix dans les airs, là ?

La jeune sorcière leva ses yeux mauves en penchant la tête, un index posé juste sous son menton. Daya lança un regard en coin à ladite étrangeté, la bouche entrouverte.

- Une faille ? Oui, je crois bien que c'en est une, répondit la gamine en l'inspectant sous tous ses angles.

- Une... faille ? Et pourquoi est-elle apparue maintenant ? S'interrogea Daya, perplexe.

Ryanne prit une grande inspiration, savourant chacun de ses longs discours avec son habituelle et légendaire bonhomie. Elle aimait bien réciter de longs monologues et écraser son auditoire sous une montagne de mots explicatifs.

- Oui, une faille dimensionnelle. Impossible de savoir où cette dernière peut nous mener sans jeter un coup œil à l'intérieur. Mais c'est une chose que je vous déconseille fortement de faire en raison d'une théorie plutôt banale au sujet de la temporalité. En gros, si vous changez de dimension ainsi, rien ne nous dit que vous pourriez retourner dans notre mode par la suite. De plus, nous ne sommes pas sûrs que notre retour aura bien lieu à cette époque. Vous pourriez très bien retomber ici, mais avant votre naissance. Ou pire, dans un futur anarchique ou chaotique. Quant à savoir la raison de sa provenance, j'ai ma petite idée à ce sujet, ajouta Ryanne en sautillant sur la pointe des pieds.

Neryos se redressa lentement en époussetant son armure fissurée de sa main valide et continua d'observer la faille en évitant de trop s'en approcher. Les précautions d'abord, toujours. Comme le lui disait Daya. Même si cette façon de penser aurait été la bienvenue avant qu'il ne s'entête à sacrifier son poing droit face au dragon...

- Explique.

- L'explosion d'énergie particulièrement intense produite par nos nombreuses offensives a permis la formation de cette faille dimensionnelle. La présence du dragon a certainement joué un rôle là-dedans. Sans compter le virus dont il était la victime, expliqua Ryanne, un index démonstratif levé devant son visage.

- Hey ! J'ai trouvé quelque-chose d'encore plus intéressant ici ! Intervint Daya, penchée au bord du nid de la bête.

Neryos se dirigea vers l'objet de la curiosité de sa dulcinée, talonné par a sœur entièrement satisfaite par ses théories au sujet du lien vers une autre dimension.
Un œuf se trouvait au beau milieu de nid, et Daya le scrutait en fronçant les sourcils.


- Vous croyez qu'il est contaminé par le virus ? S'enquit-elle en profitant de la découverte pour bander son bras entaillé.

- J'en doute, intervint Ryanne, un sourire aux lèvres. Protégé par la coquille, le petit ne sera pas atteint par le tourment de son parent. Sauf s'il fut pondu lors de l'incubation du mal. Mais nous le saurons bien assez tôt... Il éclot ! S'exalta Ryanne en le pointant du doigt.

- Je propose qu'on en fasse une omelette avant d'avoir des problèmes ! Gronda Neryos de sa voix démoniaque, un poing brandi en l'air.

- Ne le touche pas, espèce de bourrin déjanté ! Réagit Daya en plantant un index vindicatif dans le torse du concerné.

Ryanne ne retrouva juste derrière ce beau monde tandis que l’œuf finit par éclore, laissant paraître un petit dragon des plus vulnérables et tellement mignon aux yeux de la voltigeuse ébahie !

- Il est gris ! Non-infecté ? Hein ? Dis-moi qu'il n'est pas infecté ! Dis-le !! Dis, dis, dis ! Insista Daya en secouant Ryanne dans tous les sens.

Neryos inspecta la bête, accroupi devant, sa main valide sur le sommet de son casque, plus méditatif que jamais. Ryanne apaisa Daya d'un geste de la main et énonça son constat d'une voix emplie de sagesse, les yeux rivés sur le petit être reptilien.

- Eh bien... D'après mes connaissances sur les dragons, il s'agît-là d'une dragonne aux écailles grises tout à fait normale. Pas de trace d'expiration violâtre, et donc pas de virus présent dans l'air ou dans son organisme. Comme son parent, elle apprendra à maîtriser le vent. Et je tiens à ajouter...

Daya bouscula Neryos en s'abaissant à la hauteur de la dragonne et déclara :

- Adoptée ! Hors de question de s'en débarrasser.

Neryos revint à la charge, épaule contre épaule.

- Quoi ? Te la confier ?! Cette folie... Laissons-la ici. Qui nous dit que ce petit monstre ne va pas essayer de nous manger plus tard, hum ? On a tué sa mère, je te rappelle, bougonna le guerrier d'une voix pleine de reproches.

Mais Daya ne recula pas le moins du monde, trop habituée à tenir tête à ce butor. Elle lui lança un regard venimeux en rapprochant son visage de son casque fissuré.

- Elle n'en saura rien si tu daignes la fermer, monstre sans cœur ! Elle va se faire manger ou crever de faim, si on la laisse ici ! Alors je l'emporte avec moi et tu la boucles. Nah, répliqua-t-elle en croisant les bras, les yeux fermés.

Neryos s’apprêtait à lui faire part de son mécontentement mais sa petite sœur le devança, la dragonne dans les bras. La créature se rua sur les deux querelleurs et glapit en toute candeur.

- Processus psychologique naturel ! La petite a tranché en votre faveur, intervint la sorcière, ô combien ravie par ce spectacle. Elle vous a vu en premier lors de sa « période sensible » que l'on nomme « l'empreinte » et vous considère donc tous les deux comme ses parents. Mère et père de substitution, dirons-nous. Félicitations ! se réjouit Ryanne en levant les bras vers les deux élus. Et ne songez pas à vous en débarrasser. C'est un phénomène qui ne se désapprend pas ! conclut la jeune sorcière en se dirigeant calmement vers la sortie.

Daya joignit les mains, une larme de joie à l’œil. Neryos croisa les bras, une larme de frustration coulant sous son masque sinistre.

- Le quatrième membre de notre équipe ! Et je vais la nommer... Aneth ! Je trouve ça classe. Quel heureux événement ! s'extasia Daya.

Aneth s'installa délibérément sur le casque de Neryos et ce dernier se priva de tout mouvement, tristement résolu à assumer son nouveau rôle de père (ou de siège ambulant)...

- Ô joie... merveilleux imprévu de la vie, soupira-t-il en secouant tout doucement la tête.

Et c'est ainsi que fut découvert le petit monstre...


Partie III : Les joies de la sorcellerie !

Spoiler:
 

Les jours, les mois et les années s'écoulèrent à l'Académie où fut emmenée la petite dragonne. Nul n'y trouvait rien à redire par peur de subir les affres des poisons de Daya. Cette dernière pouvait rendre malade n'importe qui sans éveiller le moindre soupçon. Il en allait de même pour Ryanne, la jeune sorcière, capable de tourmenter les autres via ses sortilèges et autres rituel prévus à cet effet. Sans le moindre soupçon, bien évidemment. Après tout, tout retomberait sournoisement sur la malchance... Vilaine garce !
Le quatuor se portait merveilleusement bien. Mais ce jour allait changer la vie de ce groupuscule de façon drastique, car dans la chambre d'une gamine aux desseins saugrenus avait lieu un rituel peu banal. Un manœuvre supposée interdite par les anciens, et remise au goût du jour par Ryanne Hilaris ! Celle-ci adorait personnaliser les techniques jugées interdites. Elle n'en parlait à personne, bien évidemment. Pas même à son frère, pourvu que ce dernier ne la remarque pas à temps. D'ailleurs, elle voulait tester un sortilège modifié avec différentes notions empruntées dans de nombreux domaines diversifiés. La sorcellerie ne représentait que la base du processus à ses yeux. La rampe de lancement nécessaire à la matérialisation de son prochain moment de gloire ! Et Aneth jouait le rôle de la fusée. Autre élément indispensable à ses projets car elle était directement concernée par la pratique occulte envisagée.
Au beau milieu d'une salle sombre trônait la dragonne en bas âge, entourée par de nombreux symboles cabalistiques et moult diagrammes tous aussi inquiétants les uns que les autres. Le tout brillait d'une vive lumière violette caractéristique des pouvoirs magiques de la jeune sorcière en pleine préparation. Les flammes des bougies s'agitaient furieusement autour la petite silhouette de Ryanne. Quelques crânes disposés çà et là observaient la scène d'un air lugubre.
La maîtresse de cérémonie claqua des doigts et s’installa en tailleur en dehors de la zone potentiellement affectée par le rituel.


- Bien ! Excellent, même ! Maintenant, tu ne bouges pas d'un pouce, Aneth. Je dois réciter mon texte avec la plus grande attention qui soit, déclara-t-elle en feuilletant son grimoire à une vitesse absurde, aidée sans nul doute par son étrange pouvoir.

Aneth s'était endormie depuis quelques minutes et ne risquait pas de se réveiller. Du moins pas avec des méthodes ordinaires. On pouvait donc s'inquiéter en silence à son sujet...
La jeune sorcière entonna son incantation d'une voix de plus en plus forte. Les mots fusaient et les rimes s'enchaînaient à un rythme endiablé. Une ambiance mystique régnait dans la pièce très peu éclairée. Des voix démoniaques, des grondements sinistres, des chants maudits et autres joyeusetés sonores rivalisaient de concert et se mélangeaient en une cacophonie infernale. Mais rien ne semblait réveiller la petite dragonne endormie. Ryanne psalmodiait ses incantations au beau milieu d'un vortex d'un noir abyssal de plus en plus puissant. Des symboles rougeâtres dansaient dans l'air et s'imprimaient sur les murs, le sol.... sur Aneth aussi. Le vent se mit à souffler depuis le néant et le tonnerre déchira le tumulte produit par les voix de plus en plus nombreuses. Un brusque silence s'ensuivit, puis un flash se produisit dans un second vacarme assourdissant.
Toute la salle fut ébranlée par les secousses et noyée sous une étrange fumée...



Neryos, les yeux alertes, averti par le tapage produit par les manigances de sa sœur, se rua vers ladite salle en faisant confiance à son instinct. Daya le suivait, aussi contrariée que le guerrier en armure. Ce dernier enfonça la porte et leva une main devant son visage à la vue de cette horrible fumée malodorante qui se dissipa lentement en quittant la pièce.


- C'est quoi... * Toussote *  ce bordel ? Se demanda Neryos en se servant de sa nouvelle main droite de Sulfanium comme visière.

- C'est signé ta sœur, répondit simplement Daya en haussant les sourcils. Regarde ! Fit-elle remarquer en pointant une silhouette baignée dans un nuage de fumée.

Il s'agissait de la jeune sorcière, visiblement sonnée par sa propre bêtise. Recouverte de violet des pieds à la tête, elle regardait dans une direction en souriant. Vers le centre de la pièce où se trouvait Aneth.
La fumée se volatilisa et Neryos s’empressa de rejoindre sa sœur pour... la secouer dans tous les sens en la prenant par les bras !


- Mais qu'est ce que t'as encore foutu ? Et... Où est... Oh, merde.

Une autre silhouette se découpa lentement des murs souillés de la chambre. Humaine dans un sens, mais plutôt différente dans un autre. Elle se tenait debout depuis une poignée de secondes, légèrement voûtée. Deux cornes surmontaient sa tête recouverte de longs cheveux violets. Deux petits ailes brassaient l'air à un rythme irrégulier, collées à son dos nu. Une queue de lézard raclait le sol.
C'était Aneth, pour ce qu'il en savait. Mais sous une forme bien étrange.


- Oh merde, répéta Neryos, interdit.

Daya s'avança doucement, les yeux plissés. Elle tendit une main vers la dragonne... ou vers l'hybride, et celle-ci se rua maladroitement dans ses bras, manquant de s'affaler par terre avec ses nouvelles jambes humaines. Aussi égarée qu'un mouton éloigné de son troupeau au beau milieu d'une forêt obscure.

- Est-ce... Aneth ? Mais qu'est-ce qu-, s'interrompit Daya en lançant un regard interrogateur à la jeune sorcière en train de se remettre de son émerveillement.

L’intéressée secoua vivement la tête en toussant un petit nuage violet et esquissa un sourire de vainqueur en montrant le résultat de son expérience démente.

- Je vous présente la nouvelle Aneth ! Moitié humaine et moitié dragonne ! Une hybride née d'un procédé magique inspiré d'une figure de style de notre fascinante littérature : la personnification ! J'ai également effectué quelques recherches sur la physiologie en rapport avec la neuroplasticité, la neurogenèse, les boucles de rétroaction et j'en passe. Tous ces paramètres regroupés en un seul être d'une nouvelle génération ! En somme, je suis parvenue... avec une technique interdite, murmura-t-elle avant de reprendre intelligiblement, à personnifier une dragonne à ma convenance ! Elle est presque aussi humaine que vous et moi ! Ah ha ha ha... ha... Bah quoi ? Vous n'applaudissez pas ?

Neryos se frappa le front du plat de la main et secoua sa sœur de plus belle.

- Mais... Mais... Mais t'es complètement fêlée ?! J'ai rien compris à ton charabia sauf les mots « technique interdite » ! Et c'est suffisant pour te foutre une fessée ! Non mais... C'est pas possible ! « Personnifier » ?! Cette gamine est complètement cinglée, ma parole ! T'es... T'as... Raaaaah !!!

Pendant que Neryos chapitrait sa sœur comme à l'accoutumée quand cette dernière se comportait comme une sorcière ( ce qui arrivait assez souvent hors mission...), Daya s'occupa de la nouvelle Aneth pas plus grande que la plus petite du quatuor.

Et c'est ainsi que le groupe accueillit une véritable humaine (ou presque) au sein de son effectif...


(Suite plus bas... Histoire un peu longue ^^')


Dernière édition par Aneth le Dim 15 Mai 2016 - 23:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Ven 6 Mai 2016 - 23:46
Aneth
avatar
Multiverse
Messages RP : 53

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Partie IV : Formation éclair !

Après la nouvelle naissance du quatrième membre de l'équipe, le trio dut s'en occuper sans relâche. L'éducation de la nouvelle gamine débuta avec Neryos, plus ronchon que jamais. En même temps, il venait d'adopter non pas une simple dragonne mais bien une hybride aux yeux verts, morphologiquement très proche de sa petite sœur. Un croisement détonant à l’apparence d'une jeune fille cornue aux dents pointues. Son caractère se façonnait en fonction de celui de son entourage. Étant donné qu'elle se trouvait au préalable entre le mains de Neryos - un guerrier notoirement colérique et brutal, elle prit exemple sur lui. Pour ne rien arranger, le guerrier en armure lui apprit à se battre, à frapper fort, à enchaîner les coups.... bref, à éviter de se montrer trop subtil en combat. Mais les vêtements en tissu de la dragonne la démangeaient et la rendaient folle ! Le plus souvent, elle les déchirait de frustration ou de colère puis les mâchait dans la foulée. Et donc, au final, elle se retrouvait à poil. Et devant les autres, ça la foutait mal.
A l'aide de l'intelligence renommée de sa petite sœur - même si sa dernière expérience lui était clairement restée en travers de la gorge , Neryos construisit une armure aussi flexible que résistante à partir d'un alliage peu orthodoxe dont l'un des composants était le Sulfanium. Avec quelques sortilèges appropriés, Ryanne et Neryos parvinrent à concevoir une tenue adaptée à la jeune hybride : Aneth ne pouvait plus croquer dedans.
La sorcière prit également la peine d'enseigner à sa nouvelle apprentie - si ressemblante malgré ses spécificités « draconiques » - la langue, la lecture et l'écriture. Elle l'entraîna aussi à manipuler le vent, comme cette capacité se trouvait être génétiquement dans ses cordes. Afin de l'assagir et d'effacer une parcelle des mauvais acquis obtenus auprès du grand-frère bourru, Ryanne lui enseigna aussi la méditation et ses nombreuses vertus. Et dans un lieu sain. Sur une grande surface rocheuse baignée par les rayons du soleil que la jeune sorcière nommait « Rocher-Nuage ». Cette pratique splendide, accordée aux théories magiques de Ryanne, permit à Aneth de se fondre spirituellement dans la nature et d'obtenir des réponses à ses nombreuses questions existentielles. Par ailleurs, Ryanne lui expliqua que la méditation employée fonctionnait mieux en se trouvant nue au sommet d'une surface élevée, parcourue par les courants d'air et exposée au soleil. Un truc de sorcier... semblant fonctionner d'après l'avis de l'hybride nullement gênée par sa nudité. Même si Neryos, lors d'un épisode mémorable, ne put s'empêcher de s'empourprer de honte et de colère devant un tel spectacle.
Quant à Daya, la voltigeuse se montra bien plus ouverte d'esprit que Neryos vis-à-vis d'Aneth. Elle lui enseigna à manger proprement pour commencer. Et à ne pas dévorer n'importe quoi non plus. Surtout pas le tissu. Et encore moins le poison. A ce sujet, l'empoisonneuse en savait long après tout. De plus, la suite de son enseignement visa à accroître la souplesse de sa fille adoptive. En l'espace de quelques mois, Aneth obtint une agilité plus que surprenante, égalisant aisément celle de son enseignante. Cette petite devint très rapidement un élément clé du quatuor, capable de tenir le front avec son père adoptif de plus en plus complice avec cette dernière. Même si dans ses débuts, la petite hybride n’écoutait pas toujours la matière grise de l'équipe, Ryanne Hilaris, en se laissant submerger par ses émotions, comme par la jubilation de la bataille qui lui valut quelques vilaines égratignures très vite cicatrisées par les bons soins de l’empoisonneuse (quelle ironie, n'est-ce pas ?).
Bref, les missions accomplies par le quatuor furent légion et le dernier membre de cette fine équipée fit logiquement parler d'elle. Désireuse de plaire à ses parents et à sa tante, Aneth redoubla d'efforts et parvint, avec du temps, à gagner en réputation au point de devenir plus connue que son premier mentor en armure bordeaux. Neryos supporta facilement cet heureux événement contre toute attente. Lui qui pourtant rivalisait d’orgueil et de jalousie avec les pires personnalités de l'Académie. La présence de cette curieuse gamine l'eut assagi à un degré inespéré.
Toutefois, cette petite famille n'atteignit pas encore la première position du classement académique. L'espoir grandissait... mais certainement pas pour le plaisir de tout le monde.



Partie V : Les meneurs en déroute ?

Une journée comme une autre passée au sein d'un gigantesque établissement. Mais sans mission, cette journée s'annonçait terriblement ennuyeuse. Ryanne passait son temps à méditer sur son « Rocher-Nuage », à l'abri des regards indiscrets, perchée comme à l'accoutumée. Cela lui évitait de se lancer dans de fastidieux rituels interdits et donc de tenter de personnifier tout et n'importe quoi par le biais de la sorcellerie. Neryos roupillait dans un coin, trop fatigué pour songer à s'entraîner. A la réalité, le guerrier protégeait souvent les arrières de sa fille adoptive et devait donc garder un œil sur elle. Il perdait en liberté de mouvement en veillant à sa sûreté, même s'il ne parvenait pas toujours à suivre son incroyable vélocité issue de son patrimoine génétique mêlé aux enseignements avisés de Daya Trifide. D'ailleurs celle-ci effectuait quelques recherches sur de nouveaux poisons à mettre au point. Elle interdisait quiconque de mettre un pied dans son espace de travail par mesure de sécurité. Y compris Neryos, et surtout Aneth la plus terrible touche-à-tout qu'elle connaissait.
Et la petite dernière s'emmerdait et soupirait d'ennui à de nombreuses reprises. Elle aurait pu s'entraîner, mais seule ça ne changerait rien à la situation. Elle ne voulait pas non plus dormir, son tempérament survolté n'arrangeait en rien cette idée. Alors l'hybride fit passer le temps en comptant les passants, la tête soutenue par ses mains gantées et les coudes posés sur ses genoux fléchis. La posture caractéristique de sa profonde lassitude.
La semi-dragonne glandait dans le vaste hall d'entrée dans un silence désespéré...


- Je vois que l'ennui se fait tristement ressentir par ici.

Aneth leva les yeux vers son interlocuteur et reconnut l'un des membres de la première équipe de l'Académie. Un homme en blouse blanche, avec une chevelure courte rejetée en arrière d'un rouge intense et des yeux dissimulés derrière des lunettes de couleur identique. Il portait un seul gant dissimulant sa main droite. Le dénommé « Céasar Vulturès » souriait à l'hybride. D'après ce qu'elle en savait à son sujet, il se débrouillait très bien, au point de mériter le titre de « Premier Membre de l'Académie ». Pourtant cet individu paraissait moins fort que Neryos sur le plan physique. Cela dit, il ne s'adressait pas à n'importe qui sans avoir une bonne raison au préalable. Quelqu'un non désireux de perdre son temps, et très ambitieux de surcroît. Bon nombre de combattants se méfiaient de cet homme...
Aneth se pencha légèrement d'un côté et remarqua l'équipe de Céasar postée non loin, les bras croisés. L'un était vêtu d'une toge sinistre, le crâne rasé et couvert de symboles violets incompréhensibles, apparemment connu sous le nom d'« Orhon ». Il affichait constamment un sourire espiègle très... déroutant. Un autre individu, plus sérieux et beaucoup moins volubile que son frère, les cheveux légèrement ébouriffés, se tenait droit parmi le trio. Il s'agissait du frère de Céasar, « Dunkel Vulturès ». Un homme notoirement taciturne très doué à l'arc. Le dernier du lot, plus grand que ses coéquipiers, rivalisait en stature avec le père adoptif de l'hybride. Une tête brûlée victime de sa triste renommée d'abruti, un bourrin à la hache très destructeur. Sans aucun doute le bélier de l'équipe. L'un de ses bras était bandé.
Aneth posa de nouveau ses grands yeux verts sur Céasar Vulturès. Elle n'aimait pas trop parler avec cet homme, comme son père le regardait souvent de travers...


- Que voulez-vous ? s'enquit Aneth en fronçant les sourcils.

L’intéressé s’installa à côté de la semi-dragonne sans éprouver la moindre gêne. Celle-ci se décala de quelques centimètres sur sa gauche pour ne pas se retrouver collée à lui. Elle venait donc de lui céder un peu de terrain, chose qu'elle ne souhaitât pas réellement.

- J'ai entendu parler de tes prouesses, petite. Remarquable, vraiment. Les autres disent qu-

- Je m'appelle Aneth, coupa la gamine. Pas « petite ». Aneth, insista-t-elle d'une voix plus tranchante que ses griffes.

Céasar s'interrompit, inspira doucement et sourit de nouveau.

- Très bien, Aneth. J'imagine que tu connais mon nom, dit-il sans attendre une réponse de la... petite. Alors je vais aller droit au but. Tu sembles t'ennuyer; nous avons besoin d'aide. Mon équipe et moi, nous devons mettre à terre une créature d'une grande férocité. Potentiellement dangereuse pour notre prestigieuse Académie et surtout pour les habitants de la région concernée. Un petit hameau incapable de s'en sortir sans notre soutien.

Aneth scruta le trio laissé à l'écart et fronça davantage les sourcils. Elle n'était pas stupide et connaissait les règles aussi bien que n'importe qui. Une requête, aussi dangereuse soit-elle, s'acceptait avec un nombre de membres compris entre un et quatre. Jamais plus. Sauf dans des conditions très spéciales. Et donc, Aneth poussa un petit grognement désapprobateur.

- Vous êtes quatre... Je ne peux pas vous suivre. C'est interdit. Et Père, Mère et Tante Ryanne ne seraient pas contents. Mais je peux leur demander de venir pour la mission, proposa-t-elle d'une voix moins rude.

Céasar secoua tristement la tête sans se défaire de son sourire amical. Il désigna le guerrier à la hache et plus précisément son bras abîmé.

- Notre cher Doryan, connu pour ses tendances à faire de grandes folies, s'est malheureusement blessé lors de notre mission. Par mesure de sécurité, nous avons dû rebrousser chemin. Une créature aussi féroce mérite d'entrer en opposition avec des combattants de talent. Tu es, paraît-il, plus sage que ton père et aussi cultivée que ta tante. Également moins dangereuse pour tes coéquipiers, contrairement à Daya Trifide. C'est une occasion en or pour toi de briller ! Et, honnêtement, je ne connais pas de meilleur élément. Sans parler du fait que j'adorerais te voir combattre ne serait-ce qu'une seule fois à nos côtés. Ça ne sera que provisoire, tu n'as pas à t’inquiéter.

Aneth marqua un temps d'arrêt, perturbée par les flatteries de son interlocuteur. Elle le trouvait étonnamment bon envers elle et ne comprenait pas pourquoi son père le détestait. Par jalousie, peut-être ? Probablement. Il occupait la première place, après tout. Tout le monde la convoitait dans cette somptueuse Académie. Une offre intéressante, après mûres réflexions. Et surtout de quoi briser cette routine ennuyante !
Mais Tante Ryanne lui disait toujours de cacher son impulsivité et de contrôler au mieux ses émotions. Elle inspira un grand coup, s'étira un peu et déclara sagement :


- Hum... D'accord. Je vais prévenir Mère et Père et ensuite nous-

- C'est parfait ! Répondit Céasar en lui tapotant le dos, juste sous ses petites ailes de dragonne. Ne t'en fais pas pour tes parents : l'accueil se chargera de les prévenir ! Et nous sommes pressés. Terriblement pressés ! Allons-y de suite.

Aneth haussa les sourcils, puis les épaules, et bondit sur ses jambes pour suivre son recruteur affable en sautillant de bonne humeur.
Une occasion inespérée de se mettre en valeur, de connaître le niveau de la concurrence et de battre une grosse bestiole redoutée par le peuple ! De quoi s'occuper dans une journée présupposée merdique.



Partie VI : Affrontement déloyal.

La mission ne s'était pas déroulée comme prévu. Mais alors pas du tout. Du moins pas comme elle l'avait espérée.
Le pont de pierre joignant le chemin emprunté précédemment à l'entrée de la grotte s'était soudainement effondré, et Aneth s'était retrouvée seule, séparée de son groupe. Impossible de comprendre réellement l'origine de cette catastrophe. Elle avait cru voir une silhouette se découper dans le ciel bleuté au niveau d'un endroit légèrement surélevé, mais impossible d'en définir le propriétaire. Ses coéquipiers cherchaient maintenant à accéder à la zone où rodait la bête, sans trop de succès étant donné leur retard. Mais la jeune hybride, trop impatiente pour les attendre sagement, s'était lancée dans l'antre du monstre avec toute la fougue de la jeunesse !

Devant elle se dressait une créature fascinante. Grande de quelques mètres de hauteur. Bardée d'écailles rouge-sang avec un cou assez long, une gueule garnie de crocs acérés et des yeux de prédateur emplis d'une rage aux teintes violettes très inquiétantes. La créature cornue battait nerveusement des ailes et fouettait l'air avec sa queue dans un élan de rage incontrôlé.
Un dragon écarlate expirant des panaches de fumée violets.
Son grondement infernal poussa Aneth à reculer par instinct, un avant-bras placé devant son visage en guise de protection.


- Je n'ai jamais rien vu de tel auparavant... même si cette grande bête à un petit air de famille ! S'extasia la semi-dragonne en esquissant un sourire émerveillé malgré la pression qui pesait sur ses épaules.

Spoiler:
 

Aneth se mit en garde, prête à se ruer sur son imposant opposant. Quelque-chose entra dans son champs de vision l'espace d'une seconde avant de plonger vers le bas, au niveau de ses jambes. Elle fut instantanément tractée par la cheville et suspendue au-dessus de la gueule affamée du dragon. Un gouffre nauséabonde menaçait de la gober d'une traite. Mais Aneth ne comptait pas finir en amuse-gueule et se plia en deux pour atteindre le bout de la queue du dragon entortillée autour de sa cheville. Elle croqua l'appendice à pleines dents et parvint à se libérer... entre les deux mâchoires du dragon.

- Ouh-là ! Pas manger ! Pas manger, Pas manger !! cria Aneth en tendant désespérément ses muscles dans un effort surhumain.

L'hybride cala ses pieds entre les crocs du dragon et fit de même avec ses mains pour maintenir la gueule du dragon bien ouverte, histoire de ne pas se faire avaler. L'haleine putréfiée de la créature reptilienne lui donna la nausée mais Aneth inspira tant bien que mal un grand coup et recracha une sphère d'air bien compacte de son cru, afin d'obstruer la gorge de la bête.

- Voilà ! Ça, tu peux essayer de l'avaler ! S' époumona l'hybride en tentant de s'exfiltrer de la gueule béante du dragon.

Une tentative inutile car la créature de légende recracha violemment la sphère qui expulsa Aneth sur son passage. Elle se réceptionna sur ses jambes à une distance raisonnable de son ennemi suite à une succession de saltos digne de sa Mère voltigeuse.
Les mouvements désordonnés de son adversaire la laissèrent perplexe. Elle ressentait presque la souffrance de son opposant. En tout cas, cette étrange fumée sentait la mort. Aneth toussota en se plaquant le dos de la main devant la bouche. Néanmoins, la queue du dragon se rua dans sa direction tel un serpent sournois. L'hybride leva un pied et écrasa la queue endommagée par ses propres crocs. Elle enchaîna également d'un coup de griffe imposant modifié par ses pouvoirs, protégée par le gant de son armure. Le morceau amputé décolla dans les airs et le dragon rouge poussa un hurlement de rage mêlé à la souffrance ressentie.


- De quoi calmer tes ardeurs, grande folle !... Ohlalala !

Voyant le dragon charger, Aneth profita de sa souplesse pour bondir en hauteur... mais sa tentative d'esquive se solda douloureusement par un échec. Une aile membraneuse l’éjecta à l'autre bout de la pièce et la fit s'écraser contre le sol dans une série de roulades toutes aussi laborieuses les unes que les autres.
Aneth se fatiguait et peinait à suivre le rythme des offensives de son ennemi écailleux.
Le dragon souffla une gerbe de flammes violâtres et l'hybride entama une glissade de dernière minute, effleurant le danger avant de se retrouver sous la gueule du dragon et de lui infliger un uppercut détonant acquis par les heures d’entraînement passées aux côtés de son paternel colérique. Le souffle prit fin, étouffé par les mâchoires serrées et endommagées de la bête rageuse. Des éclats blancs s'éparpillèrent sur le sol rocailleux de la grotte en un concert de cliquetis, débris de la dentition ravagée du dragon.


- Goûte au poing de Papa ! S'exalta victorieusement la semi-dragonne avant de se raviser avec une lenteur... pâle.

En effet, l'ombre d'une patte assombrit le visage d'Aneth et cette dernière se propulsa instinctivement sur le côté, roulant une énième fois sur le sol et s'abîmant les coudes sur la roche fissurée par les assauts.
Elle se releva péniblement avant de recevoir le moignon de la queue de son ennemi en pleine face. Le monde tourbillonna et la semi-dragonne se retrouva à l'envers, sonnée par la frappe vivace du dragon nullement affaibli par ses mâchoires ravagées.


- C'est... pas vrai... Quelle saloperie !... infatigable, parvint à éructer Aneth et se redressant difficilement. Et ça fait super mal, bougonna-t-elle en se tripotant le nez.

Son père ne s'était visiblement pas contenté de lui apprendre à frapper comme une brute.
Les yeux verts de la semi-dragonne brillèrent d'une lueur de défi, un filet de sang coula le long de ses lèvres mais cette dernière ne prit même pas la peine de l'essuyer. Elle se focalisait entièrement sur le dragon et ne comptait pas perdre de cette manière. Non ! Elle voulait gagner et prouver sa valeur  à ses proches ! Sa puissance...
Elle serra les poings et fit de même avec ses dents pointues, avant de se lancer dans le plus grand combat de sa courte existence !



La grotte ne ressemblait plus qu'à un vaste champ de bataille.
Couverte d'hématomes, d'égratignures et d'entailles, Aneth luttait pour ne pas s'effondrer sur place. Quant au dragon, celui-ci rampait, deux de ses pattes brisées et une de ses ailes retournée suivant un axe improbable. Cela dit, la douleur ne le dérangeait pas, mu par une rage terriblement collante et inextinguible. Le sang perlait sur le sol des deux côtés, s'insinuant dans les nombreuses fissures sillonnant la pierre massacrée.


- Je suis... à bout... Peux plus... Tenir, ahana l'hybride, les yeux mi-clos et la gorge brûlante.

Ses jambes flageolaient et ses bras tremblaient, étonnamment lourds comme deux boulets d'acier soudés à ses épaules. Elle ne se sentait même plus capable de les lever pour se mettre en garde.
Le dragon approcha lentement, prédisposé à la croquer une bonne fois pour toute malgré ses mâchoires déformées par les coups encaissés.
Une flèche d'une taille impressionnante fendit l'air et se logea adroitement dans le torse du dragon déjà blessé. La créature légendaire chancela en penchant maladroitement d'un côté, prête à tomber. Une détonation s'ensuivit et la flèche nichée dans le poitrail du dragon disparut dans une explosion. Un râle assourdissant se répercuta entre les murs du repère de la bête. Un bras du dragon tomba à terre, séparé de son épaule atomisée. Un infâme flot de sang ruissela sur le sol brisé mais le « virus du tourment » qui affectât le grand reptile ailé lui octroya du temps avant de sombrer dans la profonde noirceur de la Mort.


Spoiler:
 

- Nous nous occupons du reste, déclara sèchement Dunkel en se préparant à encocher une autre flèche.

Aneth tourna la tête et vit ses « coéquipiers » marcher en direction du combat sans trop se presser. Elle fronça les sourcils devant ce trio malgré la fatigue qui l'accablait. Voir ces andouilles de retardataires et d’arrivistes lui piquer sa proie sous le nez la mettait hors d'elle, de quoi lui donner suffisamment de force pour abattre son ennemi d'un coup bien placé.
L'hybride se détourna pour focaliser son attention sur le dragon tourmenté.


- Non !… Le coup de grâce m'appartient ! Gronda Aneth en bondissant sauvagement sur le dragon.

La semi-dragonne survola dangereusement le dragon, mais ne fit nullement preuve de prudence lors de sa manœuvre. Son ennemi enragé cracha une gerbe de flammes violettes qui enveloppèrent Aneth. Elle se servit de ses bras caparaçonnés pour protéger son visage, voire sa petite silhouette. L'armure forgée par Ryanne et Neryos supporta la chaleur grâce au Sulfanium dont elle était partiellement composée, mais les affres du virus l'étouffèrent. Pas suffisamment pour l'abattre ! En hurlant de colère, à l'instar de son père adoptif, Aneth retomba sur le museau du dragon, s'en servit de tremplin avec les dernières forces de ses jambes épuisées et joignit les mains lors de son dernier saut. Elle infligea une manchette dévastatrice au niveau de la longue nuque du dragon, violente frappe mêlée à un vent concentré issu de ses propres pouvoirs.
Elle retomba lourdement sur le sol aux côtés de la tête décapitée de la bête. Le corps du dragon fut légèrement pris de spasme avant de s'effondrer sous son propre poids et de faire vibrer la grotte suite à sa chute.
Aneth gisait au sol, étendue sur le dos et la respiration sifflante.
Elle avait gagné. Enfin !



Partie VII : Une piètre récompense...

Céasar contemplait le carnage en fronçant les sourcils. Ses coéquipiers le talonnaient sans piper mot. Orhon ne se détachait pas de son sourire mauvais et Dunkel restait stoïque, son arc pendant dans sa main droite.
Comment diable cette misérable gamine avait-elle pu vaincre un colosse en proie au « virus du tourment » ? Elle méritait sa renommée au sein de l'Académie. Céasar devait bien le reconnaître. Un constat fort déplaisant, à ses yeux. Une concurrence proprement désagréable.
Il s'arrêta au-dessus de l'hybride, les pans de sa blouse blanche secoués par un courant d'air suspect. Il se contenta de la toiser en silence et de plisser le nez devant ce petit sourire irritant.
La gamine affaiblie leva un poing fermé en direction du chef de l'équipe.


- Pas trop... tôt... J'ai gagné..., marmonna Aneth avec grande peine.

Céasar foudroya Orhon du regard sans raison apparente, riva de nouveau ses yeux sur Aneth et posa un genou devant elle. Son sourire si aimable s'était volatilisé pour quelques raisons obscures aux yeux de la semi-dragonne éreintée.

- Gagné ? Vraiment ?

Il retira doucement le gant de sa main droite dans un silence oppressant, dévoilant une main irrégulière couverte d'un étrange métal rougeâtre, et... souleva Aneth par la gorge en esquissant un sourire sadique.
Elle se débattit, sans succès, ses jambes brassant l'air et ses mains posées sur la poigne diabolique de son oppresseur. La situation lui échappait totalement.


Spoiler:
 

- Gagné, hein ? Et que crois-tu avoir remporté, hum ? Sinon un combat orchestré par mes soins mais... quelque peu dérangé par ton potentiel clairement imprévu, dit-il en lançant un regard accusateur en direction d'Orhon. Incapable ! A quoi sert ton foutu virus ? Vous les sorciers, vous n'arrêtez pas de vous vanter pour des futilités...

Dunkel posa une main sur l'épaule de son frère manifestement très fâché. Aneth, en plus d'étouffer, sentait sa vitalité absorbée par le bras d'un rouge éclatant de l'immonde traître. Orhon garda le silence en se frictionnant nerveusement les mains...

- Tu comptes la tuer ? Cela risque de nous retomber dessus. Il y a des traces, comme son nom inscrit sur la requête acceptée. Si l'Académie ni verra que du feu, Neryos et sa clique enquêteront pour sûr, fit remarquer le cadet à l'arc.

Céasar s'esclaffa et roula de l'épaule pour dégager la main de son frère. Il répondit en regardant Aneth droit dans les yeux. Un mélange de haine, de colère, de jalousie et de satisfaction malsaine s'en dégageait.

- Imbécile ! Je n'ai en aucun cas déclaré sa présence. C'est là tout l'intérêt de notre machination, railla-t-il en indiquant à un individu de se manifester dans l'ombre d'un mur ravagé. Doryan ! Excellent travail avec le pont. Dire que le moins intelligent de l'équipe s'est montré, en fin de compte, le plus utile. Quelle ironie !

Le guerrier à la hache croisa le regard paniqué de l'hybride et haussa simplement les épaules.
Soudain, Aneth se souvint de cette mystérieuse silhouette perchée en hauteur, juste après que le pont se soit écroulé. L'éclat familier de l'arme de prédilection de Doryan s'imprima sur ses rétines et son estomac se noua, à l'instar de sa gorge bloquée.


- Orhon ! Cesse de lambiner et débarrasse-nous des effluves nauséabondes de ton putain de virus maudit, ordonna Céasar avant de s'adresser à Aneth. Tu m'as l'air bien faible, tout d'un coup. Force est de constater que le Syphonium composant mon bras ne te sied guère. Rien de plus logique : je me nourris de ta vitalité, petite sotte !...

Le sorcier de l'équipe responsable des tourments du dragon fou s'empressa de récupérer les résidus de son énergie maléfique. Sa conscience ne paraissait pas le moins du monde alourdie par tant de bassesses. Bien au contraire, son sourire sinistre renaquit sur son visage tatoué.
Dunkel secoua la tête en levant les yeux au plafond... puis s'interrompit en haussant les sourcils.


- Tiens donc... Une faille. La petite a su créer une brèche vers un autre monde avec sa dernière offensive, expliqua l'archer sans trop de conviction.

Le regard sadique de Céasar bascula sur son frère, s'adoucit quelque peu, puis se tourna sur la faille. Il relâcha Aneth en lâchant un rire tonitruant, une mains plaquée sur le visage. Un sourire ô combien écœurant s'étira sur ses lèvres.
Doryan recula d'un pas par pur réflexe et s'enquit aussitôt.


- Qu'est ce qu'il y a de si drôle, chef ? Et... pourquoi ne se débarrasse-t-on pas une bonne fois pour toute de la mioche ? Grommela le butor.

- Impossible de la laisser vivre après une telle prestation. De sa part comme de la nôtre, intervint Orhon en lançant un regard méfiant à la semi-dragonne laissée sur le cul, l'une de ses mains plaquée sur sa gorge rougie.

Dunkel resta muet et Aneth toussa sans s'arrêter, toujours incapable de s'exprimer correctement. Sa gorge la tourmentait et ses membres lui semblèrent aussi lourd que du plomb. Non, pire encore : plus pesants que la fonte soulevée par Neryos. Elle se mit d'ailleurs à penser à sa petite famille, se nourrissant désespérément du vain espoir de les voir accourir pour la sauver des griffes de ce quatuor diabolique.
En levant les yeux pour croiser ceux de son tortionnaire aussi sournois qu'un vautour, l'hybride tressaillit.
Céasar leva une main dans un geste désinvolte.


- Idiots. Cette faille est une si belle opportunité ! Et puis... il est si facile d'avoir le droit de vie et de mort sur une proie aussi sotte. Non, je vais agir d'une façon bien plus... royale ! En me passant de tout un cérémonial éreintant, bien évidemment, sourit vicieusement le traître.

En un éclair, il se servit de sa main gauche pour soulever une seconde fois Aneth par la gorge. Jamais cette dernière ne s'était sentie aussi impuissante et apeurée. Doryan et Orhon contemplaient la scène les bras croisés, un vilain rictus aux coins des lèvres.

- Je vois... Une expérience ? supposa Dunkel en époussetant une de ses épaules avec nonchalance.

Le sourire mauvais de son dominateur de frère s'élargit de plus belle tandis qu'il se dirigea prestement vers la faille sur le point de disparaître, une hybride suspendue en l'air à quelques centimètres du sol.

- Mieux que ça, amateur. Un exil dimensionnel ! Quelque chose de bien plus drôle et qui ne laisse aucune trace. Pas même des cendres, ajouta Céasar d'une voix emplie de satisfaction.

- Mais nous ne risquons pas de la voir revenir un jour ? Un pari drôlement risqué, si vous voulez mon avis, intervint Orhon en haussant un sourcil broussailleux.

- Je me fous de l'avis d'un incapable de sorcier. Les chances de la revoir parmi nous sont risibles. Surtout s'il l'on se fie à la théorie de l'écart temporel à travers les dimensions. Je ne vais pas expliquer ça à un putain de mage quand même, Si ? Le rabroua le chef en fronçant sévèrement les sourcils.

Aneth parvint à aligner quelques mots, mais Céasar approcha son oreille pour en prendre plus facilement connaissance. Quelques murmures incompréhensibles mais...

- Pas un leader..., susurra-t-elle maladroitement.

- Quoi ? Une dernière volonté, peut-être ?

- ...Juste un... bouffon ! Parvint-elle à éructer en mordant hargneusement l'oreille de son immonde tortionnaire.

Céasar poussa un cri de douleur en éloignant l'hybride de son visage avec colère. Tremblant de rage, il sentit du sang couler du côté droit de son crâne, se palpa la zone ensanglantée, reluqua le sang sur ses doigts et... vit, en levant les yeux, son oreille avalée par la semi-dragonne qui lui tira la langue.

- GAAAAAAARGH !!! Sale petite putain arrogante ! Je vais te déc- Gggh! s'étouffa le tortionnaire dément en recevant un coup de pied dans le torse.

Il relâcha Aneth en grognant de douleur et cette dernière tituba à reculons pour... chuter dans la faille dimensionnelle sous forme de croix. La semi-dragonne poussa un cri aiguë et la faille se referma sous le nez du quatuor.


Partie VIII : Nouveau monde, nouveaux challenges.

Aneth chuta à quelques mètres du sol et se ramassa lamentablement sur la face, les bras étendus sur les côtés. Comme celle-ci venait de tomber sur une surface légèrement inclinée, son corps glissa doucement vers une base plus plane pour se stabiliser dans un calme absolu. La semi-dragonne se retourna péniblement, les yeux rivés vers le ciel azuré, le cou marqué par l'étreinte de Céasar et le corps maculé de tout un tas de blessures : égratignures, brûlures, hématomes, filets de sang séchés...
Son regard ballotta de droite à gauche et inversement à la recherche d'un quelconque indicateur visuel. Elle se trouvait allongée au beau milieu d'une plaine verdoyante, zone légèrement bosselée par endroits et fouettée par un vent plutôt agréable.
Aneth se leva sur les coudes en s'essuyant le visage d'une main gantée. Ce petit geste anodin lui fit l'effet de clous plantés dans les articulations. Son duel avec le dragon l'avait considérablement affaiblie, et Céasar s'était occupé du reste... Quel infâme salopard !


- Monstre... Sale monstre ! Ragea l'hybride en serrant les poings.

Elle secoua la tête en sondant nerveusement les alentours de son regard paniqué. En tombant dans la faille, la gamine se sentait coupable d'avoir brisé un interdit énoncé par son aimable tante. Même si cette théorie vaseuse au sujet du temps passé dans un monde différant d'un autre n'était pas totalement rentrée dans sa caboche, la solitude l'effrayait plus que tout. Alors elle se mit à penser aux éventuelles réactions de sa famille abandonnée, juste pour se consoler un minimum.... et essayer de voir le bon côté des choses.
Elle ne risquait plus de finir asphyxier de la main du premier membre de l'Académie. Elle manquerait certainement à sa famille mais... elle ne sentait pas prête à se confronter à leurs réactions.
La peur. Un sentiment récent et profondément troublant !
Aneth frémit et renouvela soigneusement sa manière de penser. Ryanne Hilaris aurait vu le côté génial de cette aventure les yeux fermés ! Le soleil rayonnait de mille feux, un monde gigantesque l'entourait. La curiosité croissait suite à cette pensée alléchante. Daya Trifide ne se serait jamais laissée abattre pour si peu, même acculée. Elle aurait bondi instantanément sur ses jambes pour chercher de quoi manger... ou de quoi concocter des poisons par précaution comme le suggérait si bien le dicton des empoisonneurs. Quant à Neryos Hakkah... Eh bien... il aurait pété un câble, rouge de colère, en hurlant sauvagement au ciel que son existence sentait la merde à plein nez, se serait ensuite assagi un petit moment dans un silence troublant et... foncerait vers l'inconnu.
Aneth acquiesça pour elle-même, moins seule qu'elle ne l'aurait pensée. La sagesse du trio résonnait dans son esprit vagabond. Elle prit donc le temps de souffler pour ensuite se tenir sur ses jambes fatiguées. En se retournant, une main en guise de visière, elle aperçut un grand bâtiment qui ressemblait à l'Académie. Pas tout à fait, mais elle ne pouvait guère s'empêcher d'en faire le rapprochement par pure nostalgie. Là-bas, elle croiserait des gens. Peut-être des méchants. Peut-être des gentils. Elle n'en savait rien mais... qui ne tente rien n'a rien !
Les mains sur les hanches, Aneth fit craquer son dos, s'étira et marcha en direction de l'établissement. Sale, certes, mais elle s'en fichait. Elle... rota, tapa dans son dos et... recracha une oreille. Celle de Céasar Vulturès. Aneth la contempla silencieusement dans le creux de sa main.


- ...Bien fait ! Bon appétit ! Se réjouit la semi-dragonne lors de son nouveau départ.

L'hybride mâcha joyeusement l'oreille comme on le ferait d'un chewing-gum et continua son petit bout de chemin.
Un tas de défis l'attendaient ! Et ça, elle le sentait.



Pouvoirs :

Nom : Wild Wind : Blow
Effet : Crache une sphère de vent bien compacte par la bouche ! La sphère de vent peut infliger des dégâts contondants ou tranchants.
-Puissance : Moyenne.
-Temps d'incantation : Instantané. Le temps d'inspirer sauvagement l'air et de le recracher, en somme.
-Portée : à Mi-distance ou à distance. De 2 à 10 mètres.
-Zone : Environ 6 mètres autour de la zone d'impact.
-Durée : Disparaît à l'impact, que la cible soit touchée ou non.
-Temps de recharge : Trois tours, le temps de retrouver suffisamment de souffle.
-Autres Précisions : L'impact de la sphère peut blesser et expulser. Sa rotation est particulièrement gênante, à l'instar d'un coup de poing dans le ventre, par exemple. Et pas des moindres !

Nom : Spark ou Fire Tongue.
Effet : Comme toutes les créatures "draconiques", Aneth peut expirer des flammes... ou des flammèches dans son cas. De quoi brûler légèrement son ennemi.
Cette compétence fait donc jaillir une flamme de sa bouche.
-Puissance : Faible.
-Temps d'incantation : Aucun. Une simple expiration ressemblant à un rôt...
-Portée : Corps à Corps, entre 0 et deux mètres.
-Zone : 2 mètres grand maximum.
-Durée : Uniquement pendant le tour d'activation, et très brièvement.
-Temps de recharge : Deux tours.
-Autres Précisions : Le feu expiré n'expulse pas l'ennemi, mais le feu entraîne logiquement des brûlures. Cela peu incendier son opposant, avec un peu de chance. Quoi qu'il en soit, l'impact reste faible. La technique peut être exécutée en recevant un coup dans le ventre, par exemple. Une attaque destinée à surprendre l'ennemi via la ruse !


Capacité spéciale (facultatif) :

Le corps d'Aneth est unique en son genre. Grâce à l'imagination débordante de sa « Créatrice », celle-ci est capable de métamorphoser les parties de son corps à souhait. Pour le moment, ses poings ou ses pieds ne peuvent guère croître à plus de trois fois leur volume normal. Ce genre de procédé lui permet d'accroître son allonge et la puissance de ses coups. Ses griffes au niveau de ses mains et de ses pieds peuvent se rétracter quand elle le désire. A noter qu'elle peut également allonger la longueur de sa queue de dragon (deux mètres, tout au plus), mais pas encore celle de ses petites ailes dorsales. Il s'agît donc là de métamorphoses partielles basées sur son sang de dragon. Les transformations ne durent que quelques secondes, le temps de frapper ou de se protéger. Les maintenir longtemps lui demandera davantage d'expérience. Dernier détail, Aneth est naturellement souple, en plus de frapper assez fort pour fendre la roche. Et ce même sans transformation. Son père adoptif ne s'est pas privé pour lui enseigner l'art de la démolition !

Équipement / Armes / Objets :

Armure pour hybride = Une tenue adaptée aux métamorphoses d'Aneth, fabriquée par Neryos et Ryanne. Cette tenue atypique est très légère et n'offre pas de protection intéressante, si ce n'est une résistance particulière au feu en raison d'un alliage spécifique (Sulfanium => Une minerai manipulé par son père adoptif - Neryos - capable de concentrer la chaleur pour la réutiliser ensuite. Ici, ses effets sont atténués et passifs )... elle évite néanmoins que la petite dragonne finisse à poil en plein affrontement ! Les autres fringues lui tiennent chaud. Et elles ne supporteraient pas de s'en vêtir, au point de finir par les déchirer et les manger. En plus, ça gratte généralement.

_________

Des informations personnelles : Mon nom et mon prénom n'ont que très peu d'importance, mais j'utilise souvent le pseudonyme « Burnagore ». Une invention de ma jeunesse que je ne suis pas prêt de laisser tomber ! ;D D'ailleurs, je trouve qu'il sonne toujours aussi bien. Surtout pour un pseudo monté de toutes pièces en primaire. ^^'
Sinon, j'ai 23 ans et je me suis lancé dans le RP en début d'année. La bibliothèque m'a quelque peu... transformé. Je suis devenu un amoureux de la lecture, un lecteur fou de romans, un cinglé à la curiosité insatiable ! Un « rpiste », tout simplement. =D
Du coup, j'essaie d'écrire constamment et d'évoluer en permanence, débordant de motivation. Et puis maintenant, me voilà ici, à rédiger cette présentation qui me tient réellement à cœur. ;D
Sans compter que je suis évidemment un fan incontesté de Smash Bros.

Comment avez-vous connu le forum : Vous avez établi un partenariat avec un forum Fire Emblem, récemment. J'ai donc suivi le pas en cliquant sur le lien, attiré comme une mouche par le sucre. °_°

Autres : Je trouve le fond du forum.... SUBLIME ! °-° Mais le « Qui est en ligne » dangereusement flou pour nos noeinoeils fragiles! X.o


Dernière édition par Aneth le Sam 28 Mai 2016 - 22:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Lun 9 Mai 2016 - 12:03
[MJ]-Cyborgs
avatar
Super Smash Bros
Messages RP : 0

Bonjoir et Bienvenue! Je suis Damon Gant et je serais votre hôte pour vous accueillir.

Donc pour le caractère et physique c'est bien bon. On est dans le trip un peu loli polymorphe mais il faut de tout pour faire la nature (oh god j'ai vraiment dit ça?).
Je dois l'admettre, je suis pas fan des lolis, la faute à une connaissance qui m'en a foutu plein la gorge jusqu'à ce que je me mettes à les détester, bon j'me suis calmé! Après tout on joue bien Kirby qui... qui est un bout d'chewing gum rose qui mange tout. D'ailleurs la manie de tout manger me rappelle un peu Kirby en fait. Attendez... 1m65... Hybride... Corps un peu mature mais pas trop... En fait malgré le fait qu'elle soit jeune... Est-ce vraiment une loli? Le sens de la vie? C'est surement le sens interdit. En fait tout ce que je sais au final c'est que je ne sais rien.

Je dois admettre quand je lis une fiche je sautes surtout à la partie pouvoir pour les équilibrages, conseil, c'est un peu mon taf. Le reste j'ai tendance à lire en Z (bouh quel mauvais admin je suis). Y'a quelques fautes ici et là mais toujours et encore : un coup ou deux de relecture ça ne fait JAMAIS de mal.

Et pour les pouvoirs.
Putain que c'est complet.
Mais putain qu'est ce qu'il va falloir changer ça et ça me fait mal au coeur.

L'histoire des sous-effets c'était de permettre, à un effet donné, d'avoir plusieurs variations, ce que tu as fait y'a zéro soucis. Mais j'aurais jamais pensé (comme quoi) qu'on fasse des sous-sous effets avec les sous-effets. Exemple simple!

-Puissance : Faible (sans charger), Moyenne (2 Tours), ou Forte (3 Tours) selon le temps de chargement.

ça fait qu'un sous-effet a... 3 moyenne de se faire différente. Alors que dans l'esprit ça aurait donné :

Sous effet 1 : Faible (sans charger)
Sous effet 2 : Moyenne (2Tours)
Sous effet 3 : Forte(3Tours)

Tu vois le schmilblick?  Mais ça c'est parce que ton Wild Wind est bien détaillé et que du coup c'est naturel de procéder comme tu l'as fait.

Tu vois si j'avais cherché ce système, c'est qu'on puisse avoir des compétences lisible, clair & concises (si tu fouilles un peu le forum tu peux tomber sur les Tomes d'Yst, qui eux ont DIX LIGNE pour expliquer l'effet potentiel), que la magie du détail comme "Instantané. Le temps d'inspirer sauvagement l'air et de le recracher, en somme." ou encore "Le but n'étant pas de tirer comme un sniper." aurait été laissé au post RP, où tu aurais pu faire une description à la troisième ou première personne. Vois-tu?

Voilà donc, pour ton sous-effet deux je te laisses le choix :
-Soit tu gardes le sous effet "balance une boule chargée tamer" mais tu choisis de sacrifier le faible le fort ou le moyen.
-Soit tu le changes complètement pour avoir un sous effet unique, et garder les boules pour un autre pouvoir potentiel que tu obtiendras à fortiori en faisant du rp!

Si tu veux "simplifier" un peu la description des pouvoirs (aka retirer le texte d'ambiance, ok ça me tue de dire ça moi j'adore le texte d'ambiance) je t'en serais gré, mais ce n'est pas obligatoire ^^.

Voilà.
Oh, une note pour l'armure.
"Voir histoire"

NOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH

J'ai un peu le premier chapitre, mais je dois admettre que je suis loin d'être en état d'avoir la grande forme... Non... Peu pas lire plus.

En tout cas, merci de t'être inscrit encore une fois! Procède à ces p'tits changements et on est bon pour la validation.

POSTSCRIPTUM : Note, je suis pas fan de la vidéo youtube directement dans le post pour une raison assez bête : quand on charge une page avec une vidéo youtube, même en "miniature", le navigateur CHARGE le lecteur youtube, sur des co un peu cassantes, cela va ralentir considérablement le chargement de la page.
Y'a deux solutions : soit mettre des mots clefs qui contiennent un lien vers la vidéo en question, soit les mettres en spoiler (le navigateur charge le lecteur que si on clique sur le spoiler)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Mar 10 Mai 2016 - 23:01
Aneth
avatar
Multiverse
Messages RP : 53

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Salutations et merci ! x')

En fait, je me suis inspiré de tout un tas de personnages pour créer Aneth. ^^' Mais je n'ai pas particulièrement pensé à Kirby. Neutral Cela dit, maintenant que tu me le dis... C'est pas faux !
Pour l'apparence, j'ai manqué de clarté dans mes écrits... Pour en comprendre le sens, il faut comparer son âge réel (2 ans entre l'éclosion et son arrivée ici) à celui de son apparence (une gamine-dragonne de 14 ans). Ce qui revient à dire qu'elle est plus mature que son véritable âge le lui permet, et n'a donc au final pas l’apparence d'une gamine de 2 ans. Razz Parce que bon, entre 2 et 14... X.x

Gyaaargh ! Sad  Navré pour les fautes. J'ai passé une heure à relire tout mon bordel et j'avais les yeux qui clignotaient. J'ai dû survoler quelques erreurs... Sad Si le temps me le permet, je corrigerais le tout. Et à condition de ne pas y laisser un œil en cours de lecture. Razz

Je vais modifier les pouvoirs et prévenir ici-même de l’évolution de la chose. ^^' Et certainement aussi la description de l'armure, même si le "voir l'histoire" n'est qu'une simple petit détail quasi-obsolète.

J'y fonce ! Hiiiii !

EDIT : Compétences modifiées. J'ai retiré le superflu pour plus de visibilité. Ajout du "détail" concernant l'armure. Je pense que ça devrait être bon. scratch


Thèmes Musicaux :

Let's go !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Mer 11 Mai 2016 - 18:43
Rayman
avatar
Multiverse
Messages RP : 9

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Cette motive dans l'histoire et beh, honnêtement je n'ai pas lu... Désolé, mais je te souhaite la bienvenue !



Fanart par MarleyMoonflight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Jeu 12 Mai 2016 - 15:01
Red Savarin
avatar
Multiverse
Messages RP : 30

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Je te souhaite aussi la bienvenu mais j'ai quand même une question tu a passé combien de temps pour penser à une histoire aussi longue et tu a pris combien de temps à l'écrire ?


mes paroles :#ff0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Jeu 12 Mai 2016 - 18:57
Aneth
avatar
Multiverse
Messages RP : 53

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Pas grave pour la lecture de l'histoire; j'ai pris plaisir à l'écrire et c'est ce qui compte le plus. ^^'
Merci pour les messages de bienvenue ! Very Happy
Concernant le temps de rédaction... Je crois avoir commencé la fiche quand le fond du forum était vert avec quelques étoiles. scratch Mais comme j'en rédige plusieurs à la fois, et que je n'arrive jamais à faire court (ou alors très rarement), je fais quelques pauses entre-temps. Celle-ci a dû me prendre... Un peu plus de deux mois, peut-être ? scratch Probablement plus, car le partenariat avec ledit forum Fire Emblem date de Février. Je l'ai commencée peu de temps après.


Thèmes Musicaux :

Let's go !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Mar 24 Mai 2016 - 14:22
Maître des Trophées
[MJ]-Sylver
avatar
Super Smash Bros
Messages RP : 86
Salut et bienvenue Aneth !

Je prends le relais pour ta fiche. J'ai déjà tout lu une première fois (bien écrite cette histoire, GG !), je relirai une autre fois un peu plus tard. J'essaierai d'aller assez vite, c'est vrai que tu as attendu pas mal de temps (mais ce n'est pas une raison pour transgresser les règles ! è_é )



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://super-smash-heroes.forumactif.org
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Mar 24 Mai 2016 - 20:40
Aneth
avatar
Multiverse
Messages RP : 53

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Salut ! Merci. =)

Je ne pensais pas en mal. scratch Mais force est de constater que j'ai... rongé mon frein sans vraiment le vouloir. silent D'ailleurs, je croyais vraiment en avoir fini. xD Dans le cas contraire, je me serais fait "tacler" dans ma demande de RP. Du moins, je le pensais. Je me suis montré trop optimiste. Mais c'est pas grave... Il reste quelque chose à faire après ça ? Parce que le "Gestionnaire de personnage" ressemble comme deux gouttes d'eau à la fin de la fiche de présentation récemment modifiée.
J'ai dû mal lire les règles de départ. Les fins de journée sont parfois bien cruelles. /pan


Thèmes Musicaux :

Let's go !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   Jeu 26 Mai 2016 - 15:03
Maître des Trophées
[MJ]-Sylver
avatar
Super Smash Bros
Messages RP : 86
Il reste surtout à te faire valider, et tu ne l'es pas encore justement.

Pour ta sphère de vent, je pense qu'il y a quelque chose d'imprécis.
Citation :
-Zone : Environ 10 mètres de portée.
En fait il faut plutôt dire 10 mètres autour de la zone d'impact. Petite broutille mais qui est plus claire selon moi.

Il suffira juste de modifier cela si ça te convient, et je pourrais te valider... je pense.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://super-smash-heroes.forumactif.org
MessageSujet: Re: Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]   
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Aneth - Fury Unleashed ! [Corrigé =D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

+

Design et codage du forum réalisés par Sylver Ephrallion