Tweets by RP_SSH
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [solo artefact] The Almighty Sword

MessageSujet: [solo artefact] The Almighty Sword   Mer 14 Sep 2016 - 16:34
Capac Anacutec
avatar
Mobius
Messages RP : 121

Feuille de personnage
Argent (JSS): 100
Inventaire:
Tout était calme, peut-être un peu trop, mais Capac continuait de se cacher, là derrière les décombres. Son épaule gauche tailladée. Il ne pouvait plus lever le bras pour se protéger avec son bouclier. Au loin il entendait le rire moqueur de l’homme à l’épée de bronze. Combien de temps l’échidné pourrait-il rester caché ? Il avait peut-être le temps de penser à une stratégie. Pour l’instant il se contentait de refermer la plaie sur son épaule avec son bandeau. Ensuite il s’adossa contre un reste de mur, et leva les yeux au ciel, mais pourtant ce n’était pas le lointain qu’il observait. Un plafond obstruait sa vision. La seule issue était bloquée par son adversaire, la seule issue vers la surface, car oui il se trouvait au sous-sol des ruines. Il se demandait comment il avait pu en arriver là, pour une simple mission, un simple objet à récupérer. Il était loin de se rendre compte que le personnage avait des ressources, mais quelque chose semblait étrange, cela venait-il vraiment de sa propre force ou bien de cette épée ? Le temps de reprendre ses esprits mais aussi que son regard embrumé s’éclaircisse à nouveau, l’originaire d’Angel Island se remémora tout depuis le début.

Ce matin au Colisée. Capac s’était entrainé  en prévision de ce qui l’attendait, juste un échauffement de routine ferait l’affaire. Il n’emporterait rien à manger dans sa quête, cela l’aurai encombré, il mangerait juste avant de partir, c’était amplement suffisant. Il mangea copieusement, visiblement son appétit allait bien. Il n’avait strictement aucune appréhension, n’avait pas réfléchi plus que cela au possible affrontement. Pour lui cela tenait juste à un humain un peu moins fort que lui qui savait tenir une épée dans la main, rien de plus, rien pour l’impressionner. Il partait confiant.

Son gant de métal à la main droite il prit alors directement le chemin de la sortie, juste après son repas. Il lui faudrait bien deux ou trois heures pour parvenir jusqu’aux ruines, lui laissant le temps de digérer. Grimpant tout en haut du colisée il examina l’horizon, la main en guise de visières. Il repéra les différents points élevés, les plus proche se trouvaient logiquement sur la montagne non loin de là. Il sauta et commença à glisser sur l’air, favorisant le plus possible les courants chauds. L’échidné avait l’habitude d’optimiser le plus possible le temps pendant lequel il pouvait planer. Il allait plus vite de cette manière contrairement à la marche, c’était aussi moins fatiguant, moins énergivore. Lorsqu’il fut au niveau des montagnes il grimpa un peu plus haut, au loin il apercevait la silhouette des ruines. L’altitude à laquelle il se trouvait semblait bonne pour qu’il puisse planer jusque là-bas, et au pire il ne lui restait que quelques mètre à faire à pieds. Ce n’était pas la meilleure option peut-être. Il aurait aimé surprendre le dit personnage. Au fond il risquerait bien de se faire apercevoir, que ce soit à pied ou même en planant. L’être écarlate n’était pas un exemple parfait de camouflage.

Quand il fut à destination, ce qu’il redoutait venait donc de se produire. Il voyait là un homme portant une épée en bronze qui se tenait à côté d’une statuette couchée sur le côté. Cette dernière ressemblait à l’apparence que prenait ceux qui avaient été vaincus. Capac resta perché sur un pan de mur. L’homme sinistre se retourna, vit l’échidné et se mit à rire de façon un peu dérangée.

« Quel est celui qui se tient perché là-haut ? Celui qui m’apportera la prochaine victoire après l’inconscient que je viens de mettre à terre ? »

Capac resta calme, mais son regard démontrait son sérieux.

« Je suis venu récupérer l’épée que vous vous êtes appropriés. »

«  Oh… ? Elle te fait envie à toi aussi hein ? Sauf que maintenant elle m’appartient, vient donc la récupérer si tu veux, nabot ! »

« Vous ne souhaitez pas coopérer ? J’aimerais éviter toute violence. »

« Seul celui qui le mérite pourra prendre possession de cette lame, et cela doit se régler dans un affrontement. Si tu te penses digne de posséder un tel objet, alors accepte mon défis, ou bien part. Il n’y a pas de coopération qui tienne. Pas de blabla, seul un combat décidera d’un légitime propriétaire. Allez, ramène-toi !»

« Je ne suis venu ici que pour accomplir ma mission, et je l’accomplirai, même si je dois vous réduire à l’état de trophée. Ce n’est rien de personnel. »

« Dépêche ! »

L’échidné sauta en faisant deux salto avant et se réceptionna quelques mètres devant son adversaire. Il prit une pose de boxeur tandis que l’autre prenait celle d’un escrimeur. Capac fonça, sans aucune autre préparation. Il envoya alors une droite vers son adversaire mais il avait déjà disparu une demi-seconde plus tôt. Où était-il ? Il allait vite le savoir car une taillade vint entamer le dos de l’échidné. Il se retourna malgré la douleur et dû déjà commencer à parer d’innombrable coup d’estoc avec son bouclier et son gant. L’humain semblait plus rapide qu’il ne l’imaginait mais il arrivait à soutenir la puissance de ses coups. Capac restait quand même nettement supérieur à ce niveau. Pourtant il reculait de plus en plus, jusqu’à ce que son pied atteigne le vide. Il fut surpris, ce fut suffisant pour son adversaire afin de profiter d’une ouverture sur l’épaule gauche de l’échidné. Elle fut meurtrie. Capac gémit et répliqua d’un coup de poing mais l’autre esquiva aussi vite. L’homme enchaîna un coup de tibia qui propulsa l’échidné dans le vide. Il fit une chute de huit mètres. Le voila alors étendu sur le dos.  L’escrimeur vint le retrouver et sauta à son tour, lame vers l’avant afin d’empaler l’échidné, sauf que ce dernier fit une roulade à temps.

Il se releva sans tarder et lorsque son ennemi s’écrasa au sol, il profita du temps de récupération pour lui décocher une droite puissante, avec les griffes d’énergie bien en évidence. L’humain vola plus loin et percuta un mur sur son passage, il s’effondra sous l’impact. Le voyant bouger de nouveau, Capac s’enfila alors dans la pénombre puis dans l’obscurité totale où il se cacha.

Voilà tout ce qui l’avait mené jusque-là.

Il avait sous-estimé son adversaire et voilà dans quel état il se retrouvait. Mais il n’avait rien à craindre car il avait déjà affronté bien plus fort que lui auparavant. Ce bonhomme à côté de Yami c’était un enfant de cœur. Tant pis pour lui, il allait se donner à fond. Il ne lui suffisait que d’une attaque pour le mettre au tapis. En l’ayant jaugé plus tôt il s’était rendu compte que sa résistance était particulièrement faiblarde, mais sa capacité offensive bien plus importante. Etait-ce l’effet de cette « Almighty sword » ? Ou bien juste son adversaire ? En tout cas il devait redoubler d’attention.

Lorsqu’il eut repris son souffle il changea le mode de son arme. Le gant se déplia pour laisser apparaître la lance. Il se percha sur un bloc de décombre, s’accrocha au mur et resta à l’angle du plafond, tapis dans les ténèbres. Saisissant une roche dans une main, le manche de la lance qu’il gardait entre les dents, il balança le projectile sur le mur opposé, vers la sortie où se trouvait le dénommé  Jimmy "Hardi" Keens, son adversaire et détenteur de l’artefact. Le bretteur s’approcha alors. Au moins niveau intellectuel il pouvait le mener à la baguette, forcément il recherchait à tout pris l’affrontement, tandis que Capac cherchait à le neutraliser de la façon la plus efficace.

L’être écarlate entendit des pas, puis la silhouette de son adversaire. Capac faisait son possible pour rester le plus discret possible, exercice qu’il réussissait très bien dans la jungle pour éviter les prédateurs. Jimmy agissait aussi comme un prédateur, mais le prédateur allait se changer en proie.

« Inutile de te cacher, je vais te trouver ! AAAAAAAH ! »

D’un coup direct, Hardi frappa le mur avec son épée. L’impact fut étonnement puissant pour un corps si frêle. Les parois tremblèrent et Capac manqua de tomber et d’être de nouveau à découvert. L’échidné commença alors à viser son adversaire, lance vers l’avant, un œil fermé, concentration importante. Le maître de l’artefact frappa de nouveau. Capac perdit sa cible et dû de nouveau éviter de tomber. Le rodéo continua ainsi encore plusieurs fois. Puis il y eu une dernière, et cette fois-ci Jimmy semblait avoir perdu la tête. Sa respiration haletait et le bras qui tenait l’épée commençait à trembler

« SORS DE TA PUTAIN DE CACHETTE ! »

Et le coup qui suivi fut bien deux voire trois fois plus puissant. Cette fois-ci l’échidné perdit l’équilibre et retomba au sol, fort heureusement sur ses jambes. L’affrontement direct semblait inévitable, c’est pourquoi il n’hésita pas une seule seconde et activa sa furie. Son corps redoubla de force et de vitesse et c’était indispensable pour tenir tête à l’humain.

« Je… vais enfin prouver ma supériorité ! »

Jimmy le prit d’assaut encore plus vite qu’avant et Capac fit en sorte de parer. Pourtant même dans son état, il avait du mal à soutenir cette force si étrange. Les yeux de Hardi étaient à présent injectés de sang, son bras tremblait toujours plus mais gardait cette force surprenante. Capac ne risquait pas de tenir le bras de fer sur la longueur, alors il dévia l’attaque sur le côté. Son adversaire vint à la place frapper le sol qui partit en multiple débris. Capac profita du temps de récupération pour sauter vers le mur puis se propulser de nouveau vers l’adversaire. L’acrobatie fut brève mais juste assez pour planter la lame d’énergies dans le dos de Jimmy Keens. Le corps de l’individu tomba au sol, mais sa main tenait toujours l’épée. Capac du redoubler d’effort pour la lui retirer.

« Non… NON ! ARGH ! »

Il ne lâcha même pas et donna même un ultime coup qui fit valser l’échidné contre un mur. L’affrontement s’arrêta ici, car l’humain ne bougeait plus, il ne pouvait plus à vrai dire. Capac se ressaisit aussi tôt, accourut vers la main qui tenait la lame. Il força de nouveau, tandis que Jimmy se mettait à gémir. Enfin la main lâcha prise et voici que l’homme se retrouvait totalement lamentable. Capac se trouvait à présent en possession de l’épée de bronze.

Mission accomp…

Sauf qu’il senti comme une force étrange l’envahir, une force enivrante qui le rendit encore plus sûr de lui. Il avait l’impression d’être surpuissant et une arrière-pensée vint faire surface, comme une envie de dominer le monde. La tentation se renforça de plus en plus tandis que l’épée semblait chanter comme une sirène et estomper tous ses principes, toutes ses valeurs pour qu’il arrive à ses fins. Le voilà qu’il semblait en transe et qu’aucun élément extérieur ne semblait pouvoir le perturber, pas même les sanglots de Jimmy Keens qui se retrouvait comme un moins que rien sans cet outil.

Pourtant cette puissance s’entrechoqua bien vite avec une autre, déjà présente depuis plus longtemps dans le corps et l’esprit de l’échidné. Une voix plus réconfortante qui faisait écho et lui donnait conseil.

« Ta volonté propre contre celle de ton peuple. Ne te laisse pas submerger par l’orgueil. Eveille-toi Aigle du Zénith. »

Capac sortit de sa transe et balança avec dégouts l’épée plusieurs mètres plus loin. Elle se mit à glisser au sol. L’échidné porta une main vers le crane comme déboussolé. C’était bien la première fois qu’une telle sensation lui venait et il remercia le ciel d’avoir eu la bénédiction de l’émeraude mère pour lui avoir permis de retrouver le droit chemin.

L’humain avait perdu toute sa hargne et semblait à présent sur la défensive, par peur d’une réprimande de l’anthropomorphe rouge sûrement. En un instant il n’était plus que quelqu’un d’ordinaire. Il était certain que l’épée exerçait quelque chose de puissant sur les être vivant.

« Pitié… Pitié ! Pardonnez-moi !»

Capac se baissa et pris l’homme par le bras pour qu’il se mette assit.

« Votre pardon est accepté. Comme je l’avais dit avant, je n’ai rien de personnel contre vous, et je ne suis pas non plus partisan de la violence gratuite. Je l’ai ressenti, cette épée est dangereuse, il ne faut pas la mettre entre les mains de n’importe qui. Je vais vous raccompagner à la surface, accrochez-vous à mon cou. »

Et alors l’homme se laissa transporter par l’échidné qui se mit à grimper pour sortir des ruines souterraines. Quand ils furent de nouveau à la surface, l’homme détala sans demander son reste. Capac quant à lui avait plusieurs choses à faire avant de partir. La première fut de réanimer le malheureux qui venait d’être battu plus tôt par le porteur de la dite épée surpuissante.

Ensuit il se mit à chercher dans les décombres et découvrit un vieux coffre en bois. Ce serait parfait. Il descendit de nouveau dans le souterrain, à l’endroit du duel, se rapprochant lentement de l’épée qui gisait au sol. Il se baissa, ouvrit le coffre et dans un geste rapide, il rangea l’épée à l’intérieur tout en fermant aussitôt le coffre. Capac eut alors un soupir de soulagement. En la transportant ainsi, il ne craindrait plus rien.

Son chemin le mena de nouveau au Colisée, plus fatigué que jamais, il mit deux fois plus de temps pour revenir au grand bâtiment. Sur sa route, il ne ressenti aucunement l’appel de la lame, ainsi cloisonnée dans sa prison de bois.

Quand il sera rentré il ne lui suffirait plus que de confier l'objet en bronze auprès de Mister Borg, puis passer à l'infirmerie et se reposer, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[solo artefact] The Almighty Sword

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

Design et codage du forum réalisés par Sylver Ephrallion