Tweets by RP_SSH
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 [Artefact - La boite à musique] Symphonie souterraine [Solo]

MessageSujet: [Artefact - La boite à musique] Symphonie souterraine [Solo]   Mer 13 Avr 2016 - 1:33
Art Symphonia Mélodia
avatar
Multiverse
Messages RP : 83

Feuille de personnage
Argent (JSS): 500
Inventaire:
Symphonia me fixe tandis que je prépare mes affaires. J'ai signé afin d'aider à mettre la main sur un artefact, elle sait que je suis seul mais elle ne peut s'empêcher de me fixer comme si cela n'était qu'un de mes nombreux prétexte afin de retrouver l'une de mes conquêtes - Qui d'ailleurs, ne sont pas aussi nombreuse que le nombre d'excuse que j'ai préparé.

"Tu reviens juste après que tu ai retrouvé l'artefact, hein ?
- Mais bien sûr. Je serais sans doute très fatigué, je passerais donc obligatoirement par notre chambre.
- Mmh... T'as intérêt..."


Sur ce, je fini de boucler mon paquetage. Elle descend alors du lit et commence à me suivre. On passons par l'infirmerie ou une infirmière nous attend. J'arrive à me retenir de jouer les charmeurs et lui confie ma sœur avant de me diriger vers le hall d'entrée. En passant devant Linda, la réceptionniste, je dépose juste un petit papier plié en quatre. Il y est inscrit que je pars à la recherche de cette fameux boite à musique et que le responsable de la traque aux artefact en soit informé.

Je marche depuis une bonne partie de la journée, la nuit commence même à ce montrer alors que j'arrive enfin devant le canyon. Je vérifie pour une énième fois que c'est bien ici qu'on m'a envoyé. Il n'y a pas d'erreur. Je me penche au-dessus du vide rendu sans fond par l'obscurité naissante. Bon... Je commencerais les recherches demain.

Je profite du peu de lumière qu'il me reste afin de monter mon campement et recherche quelque brindille, histoire de me faire un petit feu. Confortablement installé, je n'arrive pas à trouver le sommeil, comme à mon habitude. Je fixe la faille dans le sol. Je la fixe avec tant d'attention que j'ai l'impression d'être happé par cette dernière. Cependant, ce sentiment est rapidement passé lorsque je crois entendre une mélodie sortir du gouffre. Putain. J'ai vraiment besoin de dormir moi. Je m'allonge alors et tente de trouver le sommeil.

C'est le matin. Je suis très passablement réveillé. Faudrait que j'aille voir un médecin en rentrant au Colisée, voir s'ils n'ont pas quelque chose pour le sommeil. Après un repas consistant, j'allais enfin commencer mes recherches. Heureusement que j'avais apporté du matériel d'escalade. Descendant prudemment dans le canyon, je ne me sentis rassurer qu'une fois mon pied touchant le sol. À présent, que la partie commence !

J'avançais prudemment, faux à la main. Où était cette satané boite à musique ? J'avais pourtant juré l'entendre hier soir avant d'essayer de dormir. Ça ne pouvait pas être qu'une hallucination. Avançant toujours plus loin, le canyon semblait se continuer sous terre. De mieux en mieux. Heureusement que j'avais de quoi m'éclairer. J'avais garder une ou deux branchage d'hier soir afin de prévoir le coup - Même si, initialement, c'était au cas où la nuit tomberait et que je n'étais toujours pas sortir d'ici.

Continuant mon avancée, une douce est légère mélodie commença à flotter dans l'air. Une mélodie vraiment charmante à mes oreilles mais ce n'était pas le moment de m'extasier pour si peu ! Maintenant que je l'entendais, je pouvais remonter la piste. La musique me mena jusqu'à une grande salle naturel, de l'autre côté, dans une alcôve, le précieux objet. Bingo. Même si ça semblait être un peu trop facile, remarque, j'allais pas m'en plaindre.

Par précaution je jette un coup d'œil à l'ensemble de la salle... Rien... Enfin... Rien d'apparent. Les jambes légèrement arquées, j'avance doucement en direction de l'artefact et arrive rapidement à son niveau. Beaucoup trop facile. Ils avaient pas ajoutés quelque chose sur la boite ? Si... Je crois que...

Soudain, un frisson me parcouru l'échine et à peine eu-je le temps de me retourner qu'une masse sombre éthérée me traversa.

Je rouvre les yeux. Aïe... Ma tête... Je me relève mais ne reconnait pas la grotte. Où est-ce que j'avais atterri ? Je marchais dans le vide, tout était sombre. Qu'est-ce que c'était ce bordel ? Symphonia apparut soudainement devant moi. Qu'est-ce... Oh... Je vois... Il veut se la jouer psychologique... Alors que j'affiche un sourire confiant, la fausse Symphonia prend la parole.

"Tu crois que je suis fausse ? Ça me blesse Art... Même Yami est moins blessant que toi..."

Que... Quoi ?! Non... Non, ce n'est pas possible que...

"De toute façon... Je le sais... Tu m'as toujours considéré comme un fardeau pour toi... Moi... La petite sœur sur qui tu dois veiller..."

Non... Non... Ce n'est pas vrai. Jamais. Jamais je n'ai penser cela...

"Alors pourquoi Art ? Pourquoi t'intéresses-tu aux autres filles ? Nous avoir obligé à abandonner maman ne t'as pas suffit ?"

Non... Tais-toi... Tais-toi ! D'un coup sec, je me retrouve à avoir planté ma faux dans la ventre de Symphonia. Mon visage ce déforme à cause du désespoir. Qu'est-ce que je viens de faire ?

"Tu viens d'avouer... Que je suis un fardeau..."

Je suis coincé, ma lame est coincée et l'illusion prend la forme de nombreuse femmes que j'ai courtisé. Parmi elles, je reconnais Akris, Eirina, Linda (Oui, j'ai essayé de courtiser la réceptionniste), l'infirmière de la dernière fois, Espoir et bien d'autre. Et, chacune leur tour, elles me demandent :

"Pourquoi Art ? Pourquoi ?"

Vous n'êtes pas vraies... Vous n'êtes pas réelles ! Je parviens enfin à dégager mon arme et sans hésitation, je place la lame au niveau de ma nuque et me tranche, avec un peu d'élan, la tête d'un coup sec.

Je reviens alors à moi, dans le Cross-Univers, dans la grotte. Je transpire et je respire fort. Ma torche gît à mes pieds, ma faux est à mes côtés tout comme mon luth et je suis assis, adossé au mur. J'ai un mal de crâne pas possible mais j'arrive malgré tout à me relever. Devant moi se tient la masse éthérée, sans doute l'esprit protecteur de l'artefact. Mais oui ! C'était ça la précision ! La boite était gardée par un esprit ! Il faisait quoi déjà... Mais que... Je suis lent à la détente des fois. Je viens tout juste de l’expérimenter son pouvoir.

Je fixe l'esprit et il me fixe (Enfin je suppose). Lentement, je me saisi de mon luth et commence à imiter la mélodie de la boite à musique. Il me fixe toujours. Bon changement de plan. Je change de mélodie pour le Requiem. Les notes magiques résonnent dans la salle et elles sont parfaitement renvoyées en écho par les parois. L'esprit en semble affecté. Parfait !

Tandis que je lâche mon luth et que ce dernier continue ma mélodie, je me dépêche de me saisir de la boite à musique et de la fourrer dans mon sac. Aussitôt cela fait, je me presse d'emprunter le chemin inverse en courant. Mon luth me suit de près et l'esprit nous prend en chasse après que les dernier échos eurent disparus. C'est qu'il va vite l'enflure ! Ah ! Voilà enfin la sortie ! Je lâche ma torche et fonce droit vers la lumière.

Une fois dehors je ne m'arrête pas pour autant et continu de courir en direction du cordage qui m'a permis de descendre. Une fois que je l'ai retrouvé, je m'empresse de remonter à la surface et m'étale sur le sol, face au ciel. Midi doit être passé... Pff ! Tu parles d'une journée ! Je me redresse et observe mon sac. Je sors alors l'artefact... L'esprit... Pourquoi protégeait-t-il ça ? Alors que j'y pense, je sens quelque chose arriver. Dans l'élan, je brandis la boite à musique. L'esprit la touche puis... Il disparaît.

Je dois avouer ne pas avoir très bien compris et je ne cherche pas à comprendre. La boite s'ouvre alors lentement, laissant encore s'échapper sa mélodie. Et voilà ! Une affaire rondement mené ! Je redirige mon regard vers le ciel... Vu l'avancée de la journée, autant prendre un peu de repos. De toute façon, même en partant maintenant, j'arriverais de nuit au Colisée alors autant la passer ici.

Le lendemain matin, je me réveille tôt. Je remballe mes affaires et prend la route du retour. Arrivant en début de soirée au Colisée, je remet l'artefact à Linda, lui laissant le soin de la remettre à la personne appropriée, avant de prendre la direction de l'infirmerie, Symphonia me saute dans les bras lorsqu'elle m'aperçois. Je remercie les infirmières qui ont veillées sur elle pendant mon absence et nous dirige ensuite vers notre chambre. Je crois que pour une fois, je vais m'endormir sans problème.


Carnet des Mélodia

Art= #0066ff
Symphonia= #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Artefact - La boite à musique] Symphonie souterraine [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

Design et codage du forum réalisés par Sylver Ephrallion